ARNAQUE AMOUREUSE : Un vaste réseau démantelé

1 mois ago | Written by
7 657 vues
2 0

 

L’arnaque prend de plus en plus une tournure inquiétante dans la société au point où des personnes sont prêtes à utiliser les sentiments amoureux pour atteindre leur objectif. Un vaste réseau d’arnaque amoureuse a été démantelé dans la semaine du 14 septembre dernier au Canada précisément dans la province du Québec et en Cote d’Ivoire informe Pascale Guéricolas correspondant de Rfi au Québec.

En effet, à partir des réseaux sociaux, un groupe d’individus de nationalité ivoirienne au Québec et même en Côte d’Ivoire joue avec les sentiments amoureux de leurs victimes de nationalité québécoise pour se faire de l’argent. Sur internet avec de faux profils, ces suspects de fraudes amoureuses ont pour cible des personnes âgées et vulnérables avec qui ils créent des relations intimes. Par cette méthode, ces arnaqueurs ont pu soutirer près de 1,5 millions d’euros à leurs victimes.

Espoir Kouassi Sogli suspecté d’avoir dirigé un réseau de « fraude amoureuse » et deux de ses collaborateurs ont été arrêtés et accusés au palais de justice du Québec avant d’être libérés sous caution. À la suite d’eux, la police a mis la main sur d’autres individus à Montréal et dans la région d’Ottawa.
Sous le charme de ses hommes et femmes avec qui ils échangent sur les réseaux, les victimes ne se rendent pas compte qu’ils investissent sur une relation qui n’existe pas.

Suite au démantèlement de ces réseaux, des enfants des victimes racontent l’aventure de plusieurs années de leurs parents avec ces arnaqueurs qui était malheureusement basé sur du faux.
Selon la source, l’une des victimes est allée jusqu’à envoyé plus de 350 000 dollars canadiens soit environ 224 000 euros à son amoureux sur Internet qui auraient des problèmes de santé suite à un accident. D’autres avancent comme raison, leur volonté de venir voir leur amoureux au Québec. Ainsi selon eux, les sous qui leur seront envoyés serviront à monter un dossier d’émigration.

Alors à force de vouloir satisfaire leur partenaire fictif, les victimes ont dépensé toute leur économie, d’autres ont même fait faillite, dans l’incapacité de rembourser les prêts contractés. À en croire la police québécoise qui a travaillé en collaboration avec la police ivoirienne pour arrêter ces arnaqueurs, l’argent de la fraude aurait déjà été dépensé.
Il faut dire qu’en somme, c’est une cinquantaine de victimes qui a été identifié par les autorités. Des victimes dont le péché était d’avoir cru à l’amour sur internet.

 

Samira ZAKARI

Article Categories:
Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *