Chers internautes, abonnés, clients et partenaires du site d'information Daabaaru, suite à la décision de la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication (HAAC) portant suspension des médias en ligne n'ayant pas une existence légale, nous portons à votre connaissance que nous ne serons pas en mesure de mettre en ligne les informations à compter du 10 juillet à minuit.


L'équipe de rédaction de Daabaaru vous présente ses sincères excuses et vous rassure que les démarches sont entreprises pour la régularisation au plus vite de la situation.

APRÈS LA LIBÉRATION DU DOMICILE DE YAYI : Éric Houndété annonce le prochain combat de l’opposition

1 an déjà | Écrit par
624 vues
0 0

APRÈS LA LIBÉRATION DU DOMICILE DE YAYI

Éric Houndété annonce le prochain combat de l’opposition

Le dispositif sécuritaire installé autour de la maison de l’ancien président Boni Yayi au quartier Cadjèhoun à Cotonou a été levé dans la nuit du vendredi 21 au Samedi 22 juin dernier. Cela fait suite aux interventions et à la rencontre des cadres, sages et notables des communes de Tchaourou et de Savè avec le chef de l’État Patrice Talon. Après cette levée, le président d’honneur du parti Forces Cauris pour un Bénin Émergent (Fcbe), a enfin pris le vol au Togo pour la France afin de se faire soigner.
Une nouvelle saluée et qui a réjoui plus d’un. Dans un message publié sur sa page facebook, l’ancien Vice-président de l’Assemblée Nationale, Éric Houndété a rendu grâce à Dieu, avant de demander au tout Puissant de continuer toujours par inspirer les cœurs des dirigeants. Il a, par la suite, remercié le Président Muhamadu Buhari du Nigéria pour sa remarquable et très décisive implication dans le rétablissement et le renforcement de la paix dans le pays ainsi que toutes les personnalités nationales et internationales pour leurs actions efficaces en faveur du Bénin.
Selon lui, la levée du dispositif de la Police Républicaine autour de la maison de Boni Yayi est une étape qui vient d’être franchie dans le rétablissement de la démocratie et de la paix au Bénin. Pour Éric Houndété, « La prochaine étape doit être la restitution immédiate au peuple souverain de son parlement et la réparation des préjudices causés aux citoyens victimes de tueries et de blessures du fait de ces élections exclusives, de même que la libération de toutes les personnes arrêtées ou qui se cachent, fuyant les arrestations massives en cours dans notre pays ».
Il n’a pas manqué dans son message de présenter sa compassion aux familles endeuillées, blessés et aux personnes qui souffrent des événements liés à la crise électorale et postélectorale du scrutin du 28 avril dernier qu’il qualifie d’illégales et d’illégitimes.

Wilfried AGNINNIN

Catégorie :
Actualité · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *