131 vues

ASSURANCE MALADIE

Un secours très peu connu au Bénin

La maladie est ce qui change le plus souvent de cours de la vie de plusieurs personnes dans leur existence. Au même moment, il existe des moyens de prévention capables de secourir en cas de maladie graves, mais qui restent ignorés par les populations. Ainsi, se basant sur des convictions erronées peu de béninois souscrivent au régime d’assurance santé, et se laissent par conséquent piéger par des maladies qu’ils n’arrivent pas à surmonter avec leurs propres moyens.

Wilfried AGNINNIN

Le développement est impossible sans la santé. Et pour que cette santé soit assurée et prise en compte, il faut que les populations adhèrent à une agence d’assurance. Une couverture sanitaire s’avère donc indispensable pour le bien-être de tout être humain. L’assurance maladie demeure toujours un sujet tabou dans le rang de la majeure partie des populations.

Un dispositif de secours ignoré

Au Bénin et particulièrement dans la ville de Parakou, la plupart des citoyens rencontrés n’ont pas une idée de ce produit. Cependant, certains connaissent bien les bienfaits de ce dispositif, mais restent réticents pour diverses raisons. Bio Sandaï, un ancien agent d’une maison d’assurance de la ville de Parakou, pourtant il n’a pas adhéré à une assurance maladie. Et pour cause, « Je n’ai jamais adhéré à une telle assurance, parce qu’on vous demande de se réunir en un groupe de personnes important avant de bénéficier des avantages de ce produit. Chercher les gens sérieux avec qui adhérés est difficile. Encore il faut respecter les clauses du contrat en ce qui concerne le paiement des sous annuels », a-t-il évoqué. Selon lui, l’assurance maladie a des avantages mais les obligations bloquent assez de personnes. Si Bio Sandaï connaît bien les bienfaits de cette opération, Alassane Mohamed conducteur de taxi moto à Parakou n’a aucune idée. Idem pour Édouard K. rencontré en plein travail dans son atelier de soudure. Pourtant pour bénéficier d’une assurance maladie, le processus est simple.

Conditions et clauses de prise en charge

Pour le consultant en assurance Euloge Bocovo, il existe deux catégories d’assurances. Une branche dénommé « Iard » qui embrasse les cas d’Incendie, Accident, Risques divers Techniques et une seconde catégorie qui concerne la vie. Selon le consultant, les bénéfices d’une assurance maladie individuelle laissent à désirer. « Ça ne se fait pas de façon individuelle. Il faudrait avoir un regroupement de populations ayant une famille. La notion de la famille dans notre jargon signifie époux, épouse et les enfants », a-t-il fait savoir. Après la souscription, une cotisation est perçue par l’assurance de façon collective qui permet à l’assureur d’organiser la gestion des risques. A la question de savoir, quels sont les maladies qui sont prises en compte, Euloge Bocovo répond, « C’est toujours une innovation, les maladies bénignes, par exemple le paludisme, sont prises en compte. Lorsque je ne me sens pas bien, il faut aller chez un médecin et non chez un infirmier. Et ce médecin doit être qualifié, professionnel et qui aurait un agrément avec la compagnie ou l’organisation de l’assurance », a expliqué le consultant. A l’en croire, ce sont les clauses du contrat qui permettent à l’assureur d’instruire les prestataires que sont les médecins, les pharmaciens et les laborantins de tomber d’accord à un paiement de leur part.

La notion du payement

La part prélevée chez les souscripteurs permet de les répartir en deux groupes. Le premier prend en compte les frais de soins des souscripteurs appelés tickets modérateurs. Cela varie selon les négociations. Pour Euloge Bocovo, ça peut être à zéro pourcent, 20, 40 ou plus. Le second appelé tiers payant est payés par l’assureur. « Si le client vous paie 20% ça veut dire que la différence est de 80% », a-t-il clarifié. Des clarifications du consultant, il ressort qu’il y a des exclusions assorties parfois de rachats. Par exemple, les vitamines sont exclues de l’assurance. Les besoins intentionnels comme le maquillage sont aussi exclus.

Des avantages

Les avantages d’une assurance maladie sont liés à la réalisation des risques et les moyens sont limités. L’assureur vient au secours du souscripteur et suit la qualité de la prestation. L’assurance prend en charge une grande partie du traitement de l’assuré et il est suivi par un médecin agréé et soigné dans une formation sanitaire qualifiée. C’est dire, qu’il bénéficie de tous les avantages possibles.
La crise économique étant mondiale, il serait difficile de prétendre avoir suffisamment d’argent pour faire face à toutes les charges en cas de crise de santé de sa famille. Le mieux serait l’adhésion à un grand groupe de personnes et à une structure d’assurance pour être à l’abri des charges, recommande le consultant.

Quotidien Daabaaru, leader de la presse écrite dans le septentrion

131 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *