ATELIERS DE FORMATIONS ITINERENTES DES INSTANCES LOCALES DE GESTION FONCIERE DU BORGOU : Le Propfr/ Giz outille les acteurs locaux de Kika

2 ans ago | Written by
3 006 vues
0 0

ATELIERS DE FORMATIONS ITINERENTES DES INSTANCES LOCALES DE GESTION FONCIERE DU BORGOU

Le Propfr/ Giz outille les acteurs locaux de Kika

Il s’est déroulé le mardi 4 septembre dernier dans la salle de réunion des bureaux de l’arrondissement de Kika dans la commune de Tchaourou, la première étape d’une série de formations initiées par le Projet de Promotion d’une Politique Foncière Responsable (Propfr)/Giz à l’endroit des acteurs locaux. C’est l’arrondissement de Kika qui a l’honneur de recevoir cette première étape de ladite formation qui vise à renforcer la connaissance des acteurs locaux sur les dispositions du nouveau code foncier en vigueur au Bénin. Au cours de cette formation, les participants sont aguerris sur les outils de transaction qui permettent de sécuriser les terres rurales au Bénin. Les deux experts commis à cette tâche en les personnes de Félix Ague-Joseph et Dieudonné Gbébada avec à leurs côtés le chef service affaires domaniales et environnementales ( Csade) de la mairie de Tchaourou expliquent minutieusement le contenu du code aux populations de Kika. Cette formation vise à outiller les Sections Villageoises de Gestion du Foncier (Svgf) et les membres des Comités de Gestion du Foncier (Cogef) dans les communes. Ces instances prévues par le code seront bientôt installées dans les communes pour limiter les conflits liés à la terre.
Le deuxième adjoint au maire de Tchaourou représentant le maire de Tchaourou a donné le top de cette activité en présence du chargé du projet en la personne du docteur O’Heix, le chef de l’arrondissement de Kika et le régisseur de la propriété foncière et domaniale du Borgou et de l’Alibori.
Le deuxième adjoint au maire tout comme le chef de l’arrondissement de Kika n’ont pas caché leur joie face cette iniatiative fort louable. Pour le régisseur de la propriété foncière et domaniale du Borgou et l’Alibori Joël Dadjo, il est temps de mettre les populations au parfum des nouvelles dispositions qui régissent les transactions foncières pour que cessent définitivement les conflits liés à la terre dans son territoire de ressort. Il a salué à juste titre cette initiative. Le Dam a convié les participants venus nombreux pour cette formation « à une assiduité constante et à un suivi efficace de la formation».
Le chargé du projet Bruno O’Heix s’est formation est d’une importance capitale. Car pour lui, la «…sécurisation des terres rurales passe inéluctablement par la capacité des instances chargées d’animer au quotidien la vie foncière dans les différents villages».
C’est donc parti pour 15 ateliers de formation de près de 1200 participants de 85 villages des communes de Tchaourou, Kalalè, Sinendé et Bembèrékè.

Édouard ADODE

Article Categories:
Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99,r57,wso,b374k,mini,c99.txt,r57.txt,wso.txt,b374k.txt,mini.txt,php shell,r57 shell,c99 shell,wso shell,b374k shell,mini shell,asp shell,aspx shell
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort