60 vues

ATTENTAT A LA PUDEUR

Plusieurs membres de l’administration du Ceg Zounta à Dangbo éclaboussés

Au collège d’enseignement général de Zounta dans la commune de Dangbo, les relations de bon voisinage entre le corps enseignant et la population environnante est de plus en plus délétères. A la manière de l’aiguille d’une montre, la tension ne fait que monter d’un cran ayant pour point d’achoppement, une affaire d’attentat à la pudeur qui éclabousse plusieurs autorités de l’administration dudit collège.

Les tensions croissantes entre la population de Zounta et l’administration du collège de cette localité font craindre une escalade sécuritaire. En effet, fortement remontée contre le corps enseignant du Ceg Zounta, la population s’insurge contre le cocufiage des femmes au foyer et la transformation des salles de classe en baisodrome. Selon la population de Zounta, ces actes indignes sont perpétrés par les responsables de l’administration du Ceg. Le premier cas remonte à quelques mois, lorsque l’un des responsables du collège est surpris en fragrant délit d’adultère avec une femme du village. Le mis en cause aurait soudoyé ses bourreaux qui, après l’avoir pris en image ont décidé de le vilipender. Les négociations et autres interventions ont permis de mettre sous boisseau le dossier. Quelques semaines après, c’est un autre responsable qui, profitant de la tombée de la nuit tentait de passer une fille dans une salle de classe. Une altercation s’en est suivie entre le professeur et la population qui dit-elle, assure la sécurité du collège. Ces actes de fornication et d’impureté dans un lieu du savoir et malheureusement orchestrés par les responsables du Ceg Zounta selon la population deviennent récurrents mettant les deux camps en chien de faïence. Pour l’instant, les images détenues par la population pour preuve font courir le camp des enseignants qui se serait confié à la justice. Face à cela, les autorités, en l’occurrence le ministre Mahougnon Kakpo et le directeur départemental de l’enseignement secondaire, Bertin Dansou devraient desserrer l’étau autour des deux camps protagonistes et rechercher le dialogue.

Charles Honvoh

60 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *