AVANTAGES DU MICROCREDIT ALAFIA : Les responsables d’associations de marchés de Cotonou imprégnés

4 jours ago | Written by
1 365 vues
0 0

 

 

Le volet social du Programme d’Actions du Gouvernement (Pag) de la rupture est dans sa phase active avec l’avènement du microcrédit Alafia pour voler au secours des démunis. Pour permettre aux femmes revendeuses des marchés ayant des difficultés à prospérer leur commerce, d’être aux parfums des avantages et des conditions d’octroi du microcrédit Alafia, la ministre des affaires sociales et de la microfinance Véronique Tognifodé Mèwanou a tenu le vendredi 8 janvier 2021, une séance d’échange avec les responsables des associations de femmes des marchés de la ville de Cotonou. La rencontre a eu lieu à la salle de délibération de l’hôtel de ville en présence du Directeur Général du Fonds National de la Microfinance Abdou Rafiou Bello (Dg Fnm) et de la troisième adjointe au maire de Cotonou. Au cours de la séance, ces responsables ont été renseignés sur leur rôle dans la campagne d’information des mesures sociales prises par le l’Etat béninois pour aider les femmes des marchés à développer leurs activités grâce au microcrédit Alafia.

Selon la ministre Tognifodé, « le microcrédit Alafia est une approche rénovée d’octroi de microcrédits mis en œuvre par le président Patrice Talon pour faciliter la vie aux populations les plus vulnérables ». Dans son intervention, la ministre des affaires sociales et de la microfinance a expliqué que ce fonds est destiné aux personnes à faible revenu qui ont besoin de moyen pour accroître leurs activités et non aux grands commerçants qui utilisent de gros capital. Apres avoir expliqué les procédures et les conditions à remplir pour bénéficier du crédit, la ministre a précisé que les guichets sont ouverts au niveau des Systèmes Financiers Décentralisés (Sfd) partenaires du Fond National de la Microfinance (Fnm). Les personnes désireuses de faire partie des bénéficiaires peuvent donc s’y rendre munis de leur pièce d’identité.
Par ailleurs, il faut noter que seul le remboursement à bonne date permettra de pérenniser l’action. La ministre Tognifodé a, pour cela, invité les responsables d’associations de marchés à également accentuer les sensibilisations sur ce point.

 

Samira ZAKARI
Source : Pf-Dcom/Pr/Pasm

Article Categories:
Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *