BÉNIN : L’opposant Komi Koutché brise l’omerta

1 mois déjà | Écrit par
635 vues
1 0

Le 3 avril dernier, l’opposant béninois en exil au États-Unis d’Amérique Komi Koutché a été condamné à 20 ans de prison par la justice béninoise pour détournement de fonds public. Outre cette peine, la Criet a ordonné la saisine de tous les biens immobiliers de l’homme qui fut le patron du Fonds National du Microfinance (Fnm) et ancien ministre de l’économie et des finances du président Boni Yayi. Dans une intervention faite depuis Washington ce mercredi 22 avril et diffusée sur sa page Facebook, Komi Koutché s’est prononcé sur la pandémie du coronavirus, l’actualité politique au Bénin, sa condamnation par la Criet et sur les 4 ans du gouvernement de la rupture.

Selon Komi Koutché, la Covid-19 est une forme de la 3e guerre mondiale et une preuve de l’impuissance des grandes puissances. « Je voudrais également vous dire que la Covid-19 est une véritable 3e guerre mondiale qui se joue sur nos yeux. Mais une guerre pas comme les deux premières guerres mondiales, une guerre asymétrique dans la mesure où l’ennemi n’est pas visible », a-t-il fait savoir. Depuis Washington, il a invité ses compatriotes à observer les gestes barrières mis en place par l’Organisation Mondiale de la Santé (Oms). Il n’a pas manqué de saluer les efforts de certains dirigeants africains dans la lutte contre la Covid-19.

Revenant sur sa condamnation par la Cour de Répression des Infractions Économiques et de Terrorisme (Criet), l’ancien patron du Fnm a relevé quelques paradoxes. « Ce qui est curieux, c’est que jusqu’aujourd’hui aussi bien mes avocats que ceux qui étaient présents dans la salle ne sont pas capables de me dire combien j’ai détourné », s’est-il demandé. L’opposant béninois en exil vivant au Usa depuis 4 ans a souligné que «… ce n’est pas une condamnation de surprise, parce que le processus continue, parce que je m’y attendais ». Komi Koutché a notifié que ses biens immobiliers construits avant d’être aux affaires ont été saisis. Il s’est remis à Dieu pour le jugement final. L’homme n’a pas manqué de remercier tous ceux qui l’ont soutenu de près ou de loin pendant cette affaire. Selon lui, l’opposition béninoise doit s’unir pour gagner la bataille.

Sur la gouvernance des 4 années de gestion du président Patrice Talon, Komi Koutché a invité le régime à revoir sa copie afin d’impacter davantage la population.

Wilfried AGNINNIN

Catégorie :
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *