BENIN/ TOURS DE GARDE DES OFFICINES : Le ministre Hounkpatin explique le bien-fondé de la décision de l’Onpb

2 semaines ago | Written by
2 535 vues
0 0

 

Pour assainir le secteur pharmaceutique, l’Ordre National des Pharmaciens du Bénin (Onpb) a opéré une réforme importante relative aux tours de garde des officines exerçant au Bénin. Une décision qui depuis peu, est assez critiquée sur la toile par les internautes béninois, par manque de compréhension de la mesure. Pour éclairer davantage la lanterne des députés et des citoyens béninois sur la question, le ministre de la santé Benjamin Hounkpatin est monté au créneau pour expliquer le bien -fondé de cette réforme tant voulue par l’Onpb. C’était le 7 janvier 2021 face à la représentation nationale dans le cadre de l’étude du projet de loi portant organisation du secteur pharmaceutique.
Selon le patron du secteur de la santé, cette réforme émane des pharmaciens eux-mêmes et vise à établir une certaine équité dans le fonctionnement des pharmacies en donnant la chance aux petites structures de profiter de leurs heures de garde pour aussi se faire de la clientèle. Car, avant l’avènement de cette réforme, il paraissait plus difficile pour ces officines de petites tailles de concurrencer avec les plus grandes reconnues, pendant leurs heures de garde entre 22h et 6h du matin a expliqué le ministre. La mesure vient donc régler une injustice qui régnait dans ce secteur. Cependant, dans l’application de cette nouvelle disposition, le gouvernement a fait quelques remarques pertinentes. Il s’agit de l’incapacité des officines de petites tailles à répondre aux besoins de la clientèle pendant les heures de garde et aussi la proximité des pharmacies des populations qui pose un véritable problème.

A cet effet, le gouvernement a, à travers le ministre de la santé eu une séance d’échange avec les responsables de l’Onpb. Elle a permis aux différents partis de penser à mieux encadrer l’initiative en permettant par exemple aux grandes structures pharmaceutiques d’assister les plus petites pendant leurs heures de garde afin de mieux satisfaire les besoins des populations. La question de la proximité a également été explorée afin de permettre aux patients étant dans le besoin, de se procurer à temps d’un produit pharmaceutique sans parcourir de longues distances. Le ministre a également profité de sa présence à l’Assemblée Nationale (An) pour clarifier une rumeur qui circule à propos des tours de garde de ces officines. A l’en croire, contrairement à ce qui se dit de part et d’autre, toutes les pharmacies exerçant au Bénin sont ouvertes tous les jours jusqu’à 22 h, heures de démarrage des tours de garde.

Il faut reconnaitre que le vote de la loi portant organisation du secteur pharmaceutique soumis aux députés est une opportunité qui permettra à l’Etat béninois, de revoir et d’améliorer les incohérences contenues dans cette mesure très importante prise par les responsables de l’Onpb pour assainir leur corporation.

Samira ZAKARI

Article Categories:
Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *