BORGOU/CELEBRATION EN DIFFÉRÉ DE LA 32E JOURNÉE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA : Cissé exhorte les populations à éviter la stigmatisation et la discrimination

1 mois ago | Written by
2 119 vues
0 0

 

Le 1er décembre 2020, le monde entier a célébré la 32ème édition de la journée mondiale de lutte contre le Sida. Au Bénin, et précisément dans le département du Borgou, les autorités ne sont pas restées en marge de cette célébration. Ainsi, le préfet Djibril Mama Cissé a procédé le jeudi 3 décembre 2020 au lancement en différé des manifestations entrant dans le cadre de la célébration de cette journée. C’était dans l’enceinte du Collège d’Enseignement Général (Ceg) Hubert Maga de Parakou en présence du représentant du Conseil National de Lutte contre le Sida, la Tuberculose, le Paludisme, les Hépatites, les Ist et les Épidémies (Cnls-Tp), du représentant du directeur départemental de la santé du Borgou, du chef de la cellule départementale du Cnls-Tp docteur Koudjo Tokpanou, du maire de la ville de Parakou Inoussa Chabi Zimé, de la coordonnatrice Borgou-Alibori de l’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (Abpf) Adjara Adam Imorou, du représentant des personnes vivant avec le Vih, des apprenants, enseignants et bien d’autres acteurs.

Selon le préfet Djibril Mama Cissé, le thème de cette journée «Solidarité mondiale et responsabilité partagée », est une occasion pour intensifier les sensibilisations à l’endroit des populations notamment sur les moyens de prévention du Vih/Sida et les autres maladies sexuellement transmissibles. Il a pour cela invité tous les citoyens à plus d’engagement dans la lutte contre cette maladie dans son département, et à éviter la stigmatisation, le rejet et la discrimination des personnes infectées. L’autorité préfectorale n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude et celle de la population à l’endroit du chef de l’État Patrice Talon, président du conseil national de lutte contre le Sida, la Tuberculose, le Paludisme, les Hépatites, les Ist et les Épidémies (Cnls-Tp), pour son implication personnelle et les actions menées au quotidien pour éradiquer cette maladie et toutes les autres épidémies au Bénin.
Cette cérémonie a pris fin par une campagne gratuite de dépistage du Vih/Sida.
Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Actualité · Décentralisation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *