123 vues

CEREMONIE D’INVESTITURE DU PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

Les probables axes du discours de Louis Vlavonou

Élu président de l’Assemblée Nationale le vendredi 17 mai 2019, c’est le jeudi 27 juin prochain que Louis Vlavonou sera officiellement investi dans ses fonctions à la tête de la huitième législature du parlement. Une cérémonie d’investiture qui connaîtra la participation de plusieurs personnalités béninoises et étrangères et qui permettra à l’homme de dévoiler sa feuille de route et ses orientations à la tête de l’Assemblée nationale.
Le président Louis Vlavonou informera l’opinion publique nationale et internationale sur la manière dont il entend conduire la huitième législature tout au long de son mandat qui prendra fin le 15 mai 2023. Il ne manquera pas de mettre l’accent sur les réformes à entreprendre pour redorer le blason de l’institution parlementaire. Et parlant de réformes, il a relancé la cérémonie des couleurs désormais obligatoire tous les lundis à l’Assemblée Nationale. Il a renoué avec cette habitude qui a été perdue depuis la première législature.
Louis Vlavonou pourrait revenir sur la situation sociopolitique nationale marquée par une certaine tension depuis le processus électoral ayant conduit à l’élection et l’installation des députés de la huitième législature. Il va notamment se prononcer sur la question et faire des propositions pour le raffermissement de la paix et l’unité nationale, gage du développement du Bénin. Ce discours d’investiture est donc fortement attendu.
Louis Vlavonou avait déjà annoncé les couleurs lors de son élection le 17 mai dernier. « Je prends les rênes de la huitième législature dans un contexte assez spécial. Contexte spécial en ce que l’issue du processus électoral d’avril dernier laisse un arrière-goût à une certaine frange de notre peuple. Contexte spécial en ce que la peur habite encore certains d’entre nous. Non pas la peur liée à la sécurité et à l’intégrité physique, mais celle de ne pouvoir pas remplir correctement la mission et à donner satisfaction au peuple dont nous sommes les dignes représentants. Contexte spécial enfin en ce que les défis sont grands et assez importants», disait-il avant d’inviter ses collègues à tirer ressources de leurs capacités intellectuelles et spirituelles pour mériter la confiance que le peuple a placée en eux. Car, selon lui, c’est à ce prix que la huitième législature pourra démentir les schémas stéréotypés dont on l’affuble. « Nos délibérations doivent nous rendre témoignages à travers des lois de bonne facture et un contrôle régulier de l’action gouvernementale. Une proximité avec notre base est aussi un gage de respect à ce peuple qui a besoin d’être rassuré», avait conclu le président de l’Assemblée Nationale.

Charles HONVOH (cprdt/ Littoral)

123 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *