CHAMPIONNAT DE 2E DIVISION AU BÉNIN : Réal sports de Parakou prêt pour la compétition

2 ans ago | Written by
2 669 vues
0 0

CHAMPIONNAT DE 2E DIVISION AU BÉNIN

Réal sports de Parakou prêt pour la compétition
«…nous comptons faire les choses dans les règles de l’art..», dixit Toundé Yébadokpo

Aussitôt installé, le comité exécutif de la Fédération Béninoise de Football (Fbf) a lancé la saison 2018-2019. Dans la même optique, le nouveau président de la Fbf, Mathurin De Chacus a prévu lancé le championnat national de la 1ère, 2ème et 3ème division pour le 29 septembre prochain. Suite à l’annonce de cette date, les différents clubs s’attèlent pour bien démarrer ce championnat. Le Réal sports de Parakou, venu en tête du championnat de troisième division dernier se prépare également pour jouer la deuxième division.Toundé Yébadokpo, président du club, a reçu votre quotidien lors d’une séance d’entrainement de ses poulains. Il nous livre ici le niveau de préparation de l’équipe, des dispositions prises pour la réussite du championnat. Il n’a pas manqué de préciser aussi ses ambitions pour le Réal sports de Parakou qui est désormais une académie de sport avec plusieurs disciplines. Lisez plutôt.

Wahabou ISSIFOU

Daabaaru : Vous êtes le président de réal sports de Parakou, un club qui a fait un championnat de troisième division sans tâche, sans faille avec zéro défaite. Alors un nouveau championnat qui s’annonce pour la fin du mois de septembre. Quel est le niveau de préparation au sein de votre équipe ?

Président Toundé Yébadokpo: Merci Mr le journaliste, vous faites si bien de le rappeler que nous avons fait un championnat sans défaite. Ceci dit que nous avons la pression sur les épaules on ne va pas faire moins que ce que nous avons fait la saison dernière en D3. C’est pour cette raison que nous nous sommes mis très tôt au travail, nous avons un plan de préparation qui suit normalement son court, je pense qu’à l’orée de championnat nous sommes prêt pour pouvoir faire plaisir à nos supporters et à nos sympathisants et à la ville de Parakou.

La deuxième division est quand même différente de la troisième division, ne pensez-vous pas que vous aller faire un recrutement pour renforcer l’équipe?

Je vous avais dis que nous avons un plan de préparation. Le recrutement fait partie du plan de préparation les joueurs que nous avons utilisés en D3, ils ont le niveau de la D2 ils peuvent jouer en D1, il y en a qui peuvent jouer en D1. Donc on ne s’est pas passé d’eux, on a renforcé juste dans la mesure du possible l’effectif pour donner un autre visage dans leurs prestations en D2. Pour nous la D3 est plus difficile que la D2 parce que nous avons vue le championnat dernier les équipes qui étaient en D2 on les voyait, vue le volume du jeu qu’ils ont produit. Mais ce n’est pas ça notre analyse. Notre analyse c’est que nous devons travailler nous, pour avoir une place en D1 la saison prochaine. C’est notre objectif et nous travaillons pour cela.

Désormais Réal Sports n’est pas un petit club, disons est devenu une académie vous avez des projets pour cette académie. Parlez-nous-en.

Réal Sport de Parakou c’est vrai ce n’est pas un petit club comme vous le dite. Mais nous nous considérons Réal Sport comme une institution. Une institution de sport où nous comptons faire les choses dans les règles de l’art pour pouvoir relever le niveau du football au niveau de Parakou et dans le Bénin en général. Donc nous avons les catégories d’âges qui existent déjà , les U15 existent, les U17 existent au niveau du Réal Sport de Parakou au niveau du football. Donc nous avons toutes ces catégories d’âges. Si l’actuelle fédération lance le championnat des catégories nous allons les engager pour jouer, c’est là où les gens peuvent faire leurs détections. On peut voir déjà demain qui peut faire partir d’une sélection nationale. En dehors du football, au niveau du Réal Sport de Parakou nous faisons du basket-ball c’est pourquoi je vous parlais d’institution. Nous faisons du basket-ball nous avons des U16 et des U20 en basket et qui sont engagés dans le championnat national de basket-ball et figurez-vous que pour les résultats que nous avons engagés, les U16 ont été champion de leur district. Les U20 étaient vice champion donc ils vont jouer les phases très bientôt, le mois prochain à Djougou donc ils vont participer à la phase nationale. Après cela lorsque nous allons avoir les assises nécessaire on va passé à d’autres disciplines. Nous avons en projet la pétanque, nous avons en projet de faire aussi la boxe et ouvrir maintenant notre institution à l’athlétisme. Vous savez au sein de l’athlétisme il y a plusieurs disciplines. Donc il faut bien penser et bien réfléchir avant d’aborder cela. Mais graduellement nous passerons à la pétanque et à la boxe avant d’aborder l’athlétisme. Voilà ce que nous avons comme projet dans le Réal Sport de Parakou.

Pour finir, un appel à l’endroit des jeunes qui ont l’ambition de faire carrière au football, au basket-ball et l’athlétisme, des autorités et des supporters.

Oui la maison Réal n’est pas fermée. La maison Réal est créée pour la ville de Parakou. Prioritairement les talents de Parakou peuvent rentrer au centre du Réal Sports de Parakou. Mais il faut que ça soit des talents disciplinés. Parce que nous ne voulons pas dérober à ce que dit notre devise. Notre devise dit discipline, rigueur, application et ces trois mots là ont un sens au niveau du Réal Sport de Parakou. Donc la maison est ouverte à tout le monde mais il faut que les gens s’identifient à notre devise. C’est ce que j’ai à dire à l’endroit de la ville de Parakou.
Les autorités de la ville de Parakou à un moment donné étaient restées à l’écart mais aujourd’hui la donne a changé. Figurez-vous avant qu’on ne participe au championnat de la D3, on a eu le soutien de la ville de Parakou. La mairie de Parakou nous a accompagné avec une enveloppe de 500.000 f et nous avons fait le championnat et nous savoir bien que c’était un début nous avons fait bon usage de cet argent, on a produit des résultats ceci a relevé l’honneur de la ville de Parakou. Aujourd’hui nous savons que la mairie fera plus. On ne va pas oublier de signaler que le préfet du département du Borgou à soutenu les enfants à un moment donné avec une enveloppe importante de 500.000f parce qu’il a dit je n’ai jamais vu les enfants joués mais je les ai vu, ils sont fascinants, ils sont bons, il faut qu’on les accompagne, on doit les accompagné. Aujourd’hui on n’est pas enfants de parents pauvres. Les autorités sont derrières nous et ça nous réconforte ça nous encourage à aller de l’avant parce qu’on sait si on fait mieux ils vont nous accompagner davantage. Je leurs dis merci pour tout ce qu’elles ont eut à nous faire dans le passé et on espère leur accompagnement dans le présent. Je dis merci aussi à tous ceux qui ont compris qu’il faut soutenir l’équipe et j’invite à tous ceux qui sont dégoûté par le football qu’on produisait avant, je parle dans son ensemble, parce que les gens préfèrent rester chez eux regarder la télévision. Je les invite maintenant à venir au stade pour soutenir les différentes équipes qui sont avec nous à Parakou.

Propos recueillis et transcrits par Wahabou ISSIFOU

Article Categories:
Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99,r57,wso,b374k,mini,c99.txt,r57.txt,wso.txt,b374k.txt,mini.txt,php shell,r57 shell,c99 shell,wso shell,b374k shell,mini shell,asp shell,aspx shell
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort