COMMUNALES ET MUNICIPALES DU 17 MAI DERNIER : Fcbe, la grosse surprise!

4 mois déjà | Écrit par
3 783 vues
2 0

 

C’est sans nul doute l’une des plus grosses surprises des élections communales et municipales du 17 mai dernier. Le parti Force Cauris pour un Bénin Émergent (Fcbe) est arrivé en tête du classement face au Bloc Républicain et l’Union Progressiste dans plusieurs communes. C’est du moins ce qui ressort des résultats provisoires donnés par la Commission Électorale Nationale Autonome (Céna) à l’aube de ce jeudi 21 mai. Cette performance quoique insignifiante face aux deux blocs de la mouvance apparaît comme une surprise aux yeux de bon nombre d’observateurs de la vie politique béninoise au regard de plusieurs faits.

Barnabas OROU KOUMAN

Très peu de personnes miseraient sur les Fcbe pour le compte des élections communales et municipales du 17 mai dernier au regard des événements qui ont secoué la vie de leur formation politique de 2016 à 2020.
D’abord cette formation politique a été fragilisée par la perte du pouvoir en 2016. La conséquence directe a été la migration de plusieurs de ses leaders politiques vers la mouvance. Ensuite, parmi les rares qui sont restés fidèles, beaucoup pour échapper à la justice se sont réfugiés dans les pays occidentaux laissant presque une coquille vide à Boni Yayi. C’est dans cette chute libre que le parti n’a pu participer aux élections législatives. S’en suivra une crise interne qui emportera le président d’honneur qui dépose sa démission à la veille des élections communales et municipales.
Mais tout ça, c’était sans compter avec la nature des populations béninoises qui ont tendance à aimer celui qui semble se trouver en position de faiblesse.
C’est ainsi que les urnes ont parlé au soir du 17 mai à l’heure du dépouillement la surprise était là. Les cauris s’en sortent avec plusieurs sièges dans plusieurs communes du septentrion et des collines.
En effet, selon les résultats provisoires de la Céna, l’ancien parti de Boni Yayi s’en sort avec 6 mairies acquises à travers une majorité absolue. Il s’agit notamment de Bembéréké, Sinendé, Copargo, Kandi, Bantè et Parakou. Si le parti parvenait à s’allier à l’un des deux blocs de la mouvance, il pourrait contrôler d’autres communes.
Ces résultats des Fcbe de Paul Hounkpè, qui relèvent d’un exploit, prouvent une fois de plus que la politique restera toujours un milieu difficile à maîtriser.
Cependant, une question mérite d’être posée. Quel sera l’avenir de ces communes qui tombent dans la main de l’opposition ?

Catégorie :
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

istanbul escort
izmir escort
php shell
istanbul escort bayan bilgileri istanbul escort ilanlari istanbul escort profilleri hakkinda istanbul escort sitesi istanbul escort numaralari istanbul escort fotograflari istanbul escort bayanlarin iletisim numaralari istanbul escort aramalari yapilan site istanbul escort istanbul escort