67 vues

CONTROLE DE L’AUTHENTICITE ET DE LA VALIDITE DE L’ATTESTATION DE LA VISITE TECHNIQUE

Le Ca nord Cnsr invite les usagers à se conformer

Le Centre National de Sécurité Routière ne ménage aucun effort dans la sensibilisation des usagers de la route sur l’importance du respect du code de la route et le suivi régulier de la visite technique chez les automobilistes. La visite technique est une obligation citoyenne pour tout propriétaire de véhicule circulant sur les rues du Bénin.

Ainsi, chaque année il est organisé une opération de contrôle de l’authenticité et de la validité de l’attestation de la visite technique sur les axes routiers du territoire national. Cette opération qui est dirigée conjointement par le Cnsr et la police républicaine a effectivement démarré le 18 novembre dernier et a permis d’arraisonner plusieurs véhicules dont l’attestation de la visite technique n’est pas à jour. Selon le chef annexe Cnsr zone nord Hilaire Affoukou, le constat sur le terrain est décevant, « près de 40% de véhicules circulant sur nos routes au Bénin n’ont plus de visite technique. Les utilisateurs de véhicules ont commencé par banaliser la visite technique », a déploré Hilaire Affoukou. Face a cette situation, l’Etat a pris des dispositions conséquentes pour punir les citoyens qui ne procèdent pas à la visite technique régulière de leur véhicule. A en croire le Ca nord Cnsr, pour un véhicule surpris sur les routes de l’État avec défaut de visite technique, le propriétaire est tenu de payer une amende d’au moins 20 000 franc avec obligation de mettre à jour son attestation de visite technique véhicule qui est à 15 000 Fcfa. Ce qui revient donc à une dépense total de 35 000. Aussi, faut-il notifier que pour les véhicules ne disposant pas de livret de bord dans le véhicule, il est directement conduit à la fourrière avant toute procédure de mise à jour. « Et à ce niveau les frais de séjour au commissariat varient entre 3000 et 4000/jour. Imaginez donc le prix à payer lorsque le véhicule fera 1 mois au commissariat », a signalé Hilaire Affoukou.

Cependant, le Cnsr a mené des opérations de sensibilisation et d’information des usagers de la route sur le démarrage de l’opération de contrôle de l’authenticité et de la validité de l’attestation de la visite technique via les réseaux sociaux. Mais malgré cela, Hilaire Affoukou explique qu’ « il y a des citoyens récidivistes qui ne sont toujours pas en règle et s’opposent même à notre contrôle une fois qu’ils sont arrêtés ». Chose qui ne ressort pas d’un comportement citoyen.

Face à cette situation, le Ca nord Cnsr invite les propriétaires de véhicules à se rendre dans les différentes antennes du Cnsr à Kandi dans l’Alibori, Djougou dans la Donga, Natitingou dans l’Atacora et à l’annexe Parakou munis de 15 000 pour mettre à jour leurs attestations de visite technique après examen rigoureux de leurs véhicules. Ce qui attestera sa mise en circulation par le service compétent qu’est le Cnsr afin d’éviter de tomber dans les mailles de la justice.

Il faut rappeler que l’opération de contrôle de l’authenticité et de la validité de l’attestation de la visite technique prend fin décembre 2019 sur toute l’étendue du territoire national.

Samira ZAKARI

67 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *