CONVAINCUE DES ACTIONS DE DEVELOPPEMENT DU CHEF DE L’ETAT ET SON GOUVERNEMENT : Natitingou favorable au retour de Patrice Talon en 2021

2 mois ago | Written by
858 vues
0 0

 

Taté Ouindéyama, maire de Natitingou
Toujours dans le cadre de sa tournée nationale prenant en compte 54 villes du pays, le président Patrice Talon était le dimanche 15 novembre dernier dans la cité des Nanto. À sa descente, Patrice Talon et son équipe ont été accueilli avec ferveur par la population très enthousiasmée de sa venue dans leur commune.

Saisissant l’occasion qui lui a été donnée de prendre la parole au nom de toute la population, le maire Taté Ouindéyama a dressé un bilan positif des actions du gouvernement dans sa commune. À l’en croire, Natitingou a bénéficié de plusieurs réalisations du Programme d’Action du Gouvernement de Patrice Talon. Il s’agit entre autres de la phase 1 du projet asphaltage dont a bénéficié la commune, la construction en cours du marché régional de Natitingou dont la capacité d’accueil est estimée à quatre mille places, le bitumage de la route Natitingou-Boukoumbé-Korontière qui se présente aujourd’hui comme une infrastructure d’une beauté exceptionnelle. En dehors de ça, plusieurs projets sont en cours pour la ville notamment la construction d’une académie de sport et d’une arène culturelle pour abriter les événements sportifs et culturels au profit de la jeunesse, la construction de la cité administrative, l’installation d’une centrale solaire électrique à Koufangou dans le village de Tagayé et bien d’autres.
Cependant malgré toutes ces actions dont bénéficient la ville, Natitingou souffre de plusieurs maux qu’il faille régler. Face au chef de l’État, le maire Ouindéyama a, au nombre des difficultés, énuméré le problème de bitumage de la route Kota-Kouandé reliant quatre communes que sont Natitingou, Kouandé, Pehunco et Kèrou ; le manque ou l’insuffisance d’eau potable dans plusieurs quartiers de la ville de Natitingou, l’insuffisance d’infrastructures électriques dans certains quartiers de Natitingou et dans la plupart des villages de la commune ; l’insuffisance d’enseignants dans les écoles, collèges et centre de formation, la promotion des cadres et des jeunes de la commune et bien d’autres problèmes que n’a pas manqué de faire ressortir l’autorité communale.
Néanmoins compte tenu de ce qui a été déjà fait et qui augure d’un meilleur lendemain pour la commune de Natitingou, le maire Taté Ouindéyama n’a pas eu d’autre choix que d’inviter le chef de l’État Patrice Talon à briguer un second mandat afin de poursuivre les œuvres entamées.

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *