Chers internautes, abonnés, clients et partenaires du site d'information Daabaaru, suite à la décision de la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication (HAAC) portant suspension des médias en ligne n'ayant pas une existence légale, nous portons à votre connaissance que nous ne serons pas en mesure de mettre en ligne les informations à compter du 10 juillet à minuit.


L'équipe de rédaction de Daabaaru vous présente ses sincères excuses et vous rassure que les démarches sont entreprises pour la régularisation au plus vite de la situation.

CORONAVIRUS/MESURES SOCIALES: Le gouvernement nigérien débloque 2 milliards pour les médias. Et le Bénin?

4 semaines déjà | Écrit par
7 410 vues
0 0

La crise du coronavirus a durement affecté les médias nigériens. Ainsi, pour accompagner la presse publique comme privée dans cette crise, le gouvernement du Niger a débloqué presque 2 milliards pour les médias, sur un total de plus de 5 milliards pour la culture et les médias, depuis mars. Selon les informations publiées sur le site www.lesechos.fr, pour « le secteur de l’audiovisuel et de la communication, l’enveloppe atteint 985 millions d’euros au total. L’essentiel (845 millions) concerne des dispositifs transversaux de soutien à l’économie (activité partielle, prêts garantis par l’Etat, exonérations de charges et bien d’autres ) ». Selon la même source, un crédit d’impôt sur les dépenses de création des chaînes de télévision, de radio et de services audiovisuels à la demande pour 110 millions et une prise en charge des coûts de diffusion de la radio et les télévisions locales pour 30 millions.
Ces soutiens arrivent à un moment où les médias audiovisuels et le cinéma pansent les plaies liées au coronavirus, avec un arrêt massif des tournages. D’après une étude du ministère de la Culture, la filière audiovisuelle et cinéma devrait perdre 20 % de son chiffre d’affaires en 2020, soit 4,9 milliards d’euros. Il faut rappeler qu’une autre enveloppe de 10 millions a été allouée pour de premières mesures relatives au « plan de filière », attendu par la profession et sur lequel le président de la République s’était engagé.

Et le gouvernement béninois ?

Pendant ce temps au Bénin, le gouvernement semble ne pas être préoccupé particulièrement par le cas des professionnels des médias. La somme de plus de 73 milliards F cfa qui serait déboursée par le gouvernement béninois en terme de mesure sociale contre la Covid-19 ne définit pas clairement la cagnotte des médias. Pourtant, cette crise a affecté considérablement la presse avec une baisse du chiffre d’affaires.

Prosper Morreti, président de la Haac
Les professionnels des médias ont joué et continuent de contribuer dans la lutte contre la propagation de cette maladie. Le rôle des professionnels des médias dans cette crise n’est plus à démontrer.
Pour encourager davantage la presse dans la lutte contre la Covid-19, le gouvernement béninois ferait mieux d’emboîter le pas au Niger en débloquant une cagnotte spéciale pour les médias. En le faisant, ce n’est que justice rendue.

Wilfried AGNINNIN

Catégorie :
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *