DÉCISION DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE SUR LE PARRAINAGE ET LA PROROGATION DU MANDAT DE TALON : Les analyses du juriste Nourou-Dine Saka Saley

2 semaines ago | Written by
2 808 vues
0 0

 

Après la décision de la Cour Constitutionnelle (Cc) qui s’est déclarée incompétente sur la question du parrainage et de la prorogation du mandat du président Patrice Talon, l’un des requérants ayant formulé le recours sur cette question a fait une analyse de la décision de la cour. Nourou-Dine Saka Saley, Juriste et membre du bureau politique du parti « Les Démocrates » n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer l’incompétence prononcée de la cour sur ce recours. Dans un entretien accordé à la radio Fraternité Fm de Parakou le lundi 11 janvier 2021, il a apporté des éléments d’explication sur la décision des 7 sages de la Cc.

Pour le requérant, la décision de la Cour Constitutionnelle (Cc) est sans surprise. « Je n’étais pas du tout surpris de la réponse qui a été apportée par la Cour Constitutionnelle (Cc) », a-t-il fait savoir. A l’en croire, la cour du professeur Joseph Djogbénou n’a pas analysé profondément leur requête sur le parrainage et la prorogation du mandat du président Talon. «…la décision d’incompétence ne se justifie pas dans les moyens qui ont été soulevés », a-t-il déclaré. Selon lui, ce recours vise à attirer l’attention des décideurs politiques béninois sur des questions d’intérêt général. Pour le juriste, « le parrainage n’est pas mauvais en soi, mais le parrainage en guise d’exclusion n’est pas un mode de gouvernance ».

Wilfried AGNINNIN

 

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *