DONS DE VIVRES ET MATERIELS PAR L’ONG-FJAD À PARAKOU : Benedicta Aloakinnou sauve les enfants nécessiteux

2 ans ago | Written by
2 047 vues
0 0

DONS DE VIVRES ET MATERIELS PAR L’ONG-FJAD À PARAKOU
Benedicta Aloakinnou sauve les enfants nécessiteux

Le jeudi 18 Octobre dernier n’était pas une journée comme les autres. En effet, c’est l’Organisation Non Gouvernementale Fondation des Jeunes Amazones pour le Développement (Ong-Fjad) qui faisait une œuvre utile. Venir en aide aux enfants démunis à travers des dons de vivres et de matériels de couchage; c’est l’objectif que s’est fixé la présidente Benedicta Aloakinnou et ses membres après la soirée de gala ”brisons les inégalités » qui a permis deux semaines avant à la collecte des dons.

Pour la deuxième édition de cette activité, ce sont les enfants du centre des malvoyants de Zongo de Parakou et l’orphelinat de Komiguéa qui ont été honorés par l’Ong-Fjad. Les sacs de maïs, de riz, de manioc, de draps, de matelas, de fournitures scolaires, de ballons, bref tous les besoins exprimés lors de la soirée de gala ont été honorés par l’Ong-Fjad avec la contribution du parrain Arouna Kamilou, Pdg de Ask Sarl, de la marraine et des partenaires.
A la première étape qui était le centre des malvoyants de Parakou, c’était avec joie et reconnaissance que la délégation de la présidente de l’Ong-Fjad a été accueillie. Avant la remise des dons Benedicta Aloakinnou a adressé un message d’espoir aux bénéficiaires en ces termes, «le pays a besoin de vous et vous faites partir de la jeunesse de ce pays, vous êtes l’espoir du Bénin et je suis sûre qu’avec un peu de courage et de dévouement vous y arriverez. Je veux avoir de grandes femmes parmi vous. Je veux avoir des hommes influents et je sais que c’est possible…». Très heureux ils ont exprimé leur gratitude à l’endroit de l’Ong et de tous ceux qui ont contribué à leur donner le sourire.
Même son de cloche du côté de l’orphelinat de Komiguéa. Le père Patient Seko, responsable du centre, s’est réjoui de tout le bonheur que leur a apporté l’Ong-Fjad à travers ces dons. Lydia Yaya, coordonnatrice du centre n’a pas dit le contraire. À l’endroit des enfants, elle a rappelé que ces dons représentent des encouragements à bien travailler.
Pour la présidente de la fondation des jeunes amazones, Benedicta Aloakinnou, « venir en aide aux personnes sensibles, aux âmes innocentes comme vous est notre raison d’être». Elle a également profité pour présenter les membres de la délégation des amazones en mentionnant la présence des jeunes leaders de Nima partenaire de l’Ong.
La remise des dons, la photo de famille et les remerciements ont mis un terme à la deuxième édition du projet « Brisons les inégalités ». Les regards sont donc tournés vers le village de Toucountouna pour la troisième édition.

Wahabou ISSIFOU

Article Categories:
Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort