ÉCHOS DU MONDIAL 2018 : Encore une défaite pour l’Afrique

2 ans ago | Written by
1 481 vues
0 0

ÉCHOS DU MONDIAL 2018

Encore une défaite pour l’Afrique

. Est-ce une malédiction ou un problème de niveau ?

. Harry Kane propulse l’Angleterre

. Victoire difficile de la Suède face aux suds coréens

. Rêve brisé pour les panaméens

La coupe du monde Russie 2018 continue de décevoir les pays africains. Ce lundi 18 juin, il y eu la seconde rencontre du groupe F et les rencontres du groupe G. Ainsi la Suède bat difficilement la Corée du Sud. La débâcle de la Belgique sur le Panama 3 à 0. Et enfin une quatrième défaite pour l’équipe africaine, la Tunisie face à L’Angleterre. L’Afrique est-elle maudite pour cette compétition mondiale ou n’a t-elle pas le niveau de ses adversaires ?

Wahabou ISSIFOU

La première confrontation de ce lundi était entre la Suède et les suds coréens sur la pelouse du stade Nizhny Novgorod. Les suédois ont eu simplement la chance du pénalty pour l’emporter. Avec cette victoire du Mexique face aux allemands, les deux équipes voulaient faire bonnes impressions.

Début de la rencontre difficile pour les suédois. Durant les dix premières minutes, les guerriers Taeguk ont montré leur engagement ferme à en découdre avec la Suède. Mais après ce passage, ce sont les suédois qui ont finalement réussi à sortir de leur moitié du terrain. Ils ont posé le pieds sur le ballon en dominant leur vis-à-vis. Et c’est Berg qui manque l’immanquable après un quart d’heure de jeu. Toivonen lui glisse parfaitement le ballon. Mais Berg, seul face au gardien Cho, manque le but. Le gardien coréen réalise une superbe parade à bout portant. Une première période parfaitement exécuté par le gardien coréen. Après la pause, les suédois foncent davantage dans le camp coréen sans succès. Quant à la Corée, elle sort également son jeu en effrayant la Suède. Un centre de Son, et Koo qui place un coup de tête qui passe juste à côté des buts du gardien suédois. Encore la vidéo assistance qui vient donner un avantage à la Suède. Pénalty donc, Kim a pris la cheville de Claesson à la droite de la surface de réparation. Et c’est Ganqvist qui marque l’unique but de la rencontre et le premier but de cette formation à ce mondial depuis celui de Henrik Larsson en 2006. Les coréens se sont ensuite révoltés en cherchant sans succès le but égalisateur. Son et ses coéquipiers n’ont pu offrir le match nul à leur Nation. Score final 1 à 0 en faveur des blagults.

. Le rêve brisé des panaméens

C’est le stade de Sotchi qui a accueilli la deuxième affiche de ce lundi entre la Belgique et le Panama. Le Panama a joué pour la première fois de l’histoire dans la cours des grands. Une première participation donc pour les panaméens. La première occasion est survenue à la deuxième minute avec un coup franc en faveur des panaméens. Mais cela ne donne rien. Un arrêt facile pour Thibaut Courtois. Une manière pour ce dernier de chauffer ses gants. Du côté des reds devils c’est à la cinquième et sixième minute qu’ils ont fait leur première apparition dans le camp du Panama. La première occasion de la Belgique, c’est Yannick Carrasco qui a tenté sa chance, mais le gardien bloque le ballon. Ensuite c’est Mertens qui envoie la balle dans la lucarne mais le gardien panaméen renvoie le ballon en corner. Le Panama a eu de mal à sortir de ses installations. Les belges étaient toujours à la récupération. Romelu Lukaku, Kévin de Bruyne, ont mis la haute pression aux panaméens. 25 minutes, Éden Hazard trouve une très belle occasion mais malheureusement il l’envoie dans les airs. 47e minute, Dries Mertens marque le premier but juste avant la mi-temps. Du retour des vestiaires, les belges mettent en application les consignes données pas le sélectionneur Roberto Martinez. 68e minute, et le break de Romelu Lukaku sur un centre de Kevin de Bruyne à l’entrée de la surface de réparation. Six minutes plus tard, il enfonce le clou après une passe d’Eden Hazard dans l’espace.

Galvanisés par ce doublé du sociétaire de Man U, les belges n’ont pas baissé les bras. Même si les panaméens ont repris confiance malgré leur carence technique, ils n’ont pas pu malheureusement marqué le moindre but de leur histoire. Jaime Penedo, le gardien panaméen a sauvé à plusieurs reprises ses coéquipiers mais ces derniers sont restés impuissants face à leur adversaire. Score final 3-0 pour les belges.

. L’Afrique mal en point

La troisième affiche de la soirée de ce lundi mettait aux prises la Tunisie, équipe africaine face à l’Angleterre, un gros morceau dans le stade Volgograd Arena. Mais grâce à un doublé de l’attaquant de Tottenham, Harry Kane, L’Angleterre a cloué le bec à l’Afrique.

Romelu Lukaku célébrant son doublé

L’Angleterre a sorti le grand jeu à l’entame de la première période. Mais c’est Mouez Hassen, le gardien tunisien qui sauve deux fois de suite ses coéquipiers (2ème et 4ème minutes). Malheureusement, il a fallu 11 minutes seulement pour les anglais pour inscrire le premier but de la partie. Et c’est Harry Kane qui a repris un sauvetage du gardien tunisien qui s’est fait remplacer juste après ce but par Ben Mustapha. Ce dernier n’a pas eu également le temps de mieux s’installer dans ses poteaux avant d’être assommé par l’attaque anglaise. Les tunisiens n’ont pu avoir une occasion qu’à la 23ème minutes, d’une frappe dévissée de l’attaquant de Dijon en France. 33eme minutes. Pénalty sur un vilain geste de Walker. Il donne un coup de coude au visage de l’attaquant tunisien. Sassi marqua ainsi le premier but africain. Score 1 but partout. Défense impénétrable par les anglais. Mais ils réussissent pourtant à avoir une triple occasion à la 39eme minute. Les tunisiens, intervalle réduit, défense coordonnée et bien organisée réussissent à garder le score nul jusqu’à la pause.

Du retour des vestiaires, les tunisiens ont joué avec un sang froid spectaculaire. Malgré les nombreuses occasions des anglais et notamment à la 76eme, 78eme et 87eme minute, les tunisiens sont arrivés jusque là à maintenir le score. Malheureusement, Harry Kane, à la 90eme minute, bien positionné, envoie le ballon de la tête dans les filets de Ben Mustapha. Un échec de plus pour les pays africains. Les anglais empochent logiquement leur trois précieux points pour cette première sortie.

La dernière équipe africaine entre en lice dès ce mardi. Le Sénégal de Sadio Mané mettra t-il fin à cette malédiction africaine ? Bien malin qui pourrait le dire.

Article Categories:
Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort