ÉDITO : Décompte de fin d’année !

2 mois ago | Written by
962 vues
0 0

 

Encore quelques jours et l’année 2020 sera bouclée. La période de fin d’année est par excellence, la période où beaucoup estiment que les manes de nos ancêtres ou des esprits diaboliques réclament des sacrifices. Ainsi, ces sacrifices engagent des vies humaines. Cette appréhension toujours ancrée dans l’opinion paraît irréversible. De la nécessité de respecter le code de la route, cela passe par le respect du couloir de circulation et de la rigueur accordée aux feux tricolores.

Au Bénin, la période de fin d’année rime avec les déplacements réguliers dans les grandes villes du pays. De l’urgence au plaisir, les concitoyens conduisent parfois sans faire preuve de retenu. C’est la période où le taux d’accidents monte de façon vertigineuse. Les enfants délaissés et abandonnés qui pullulent sur les grandes voies sont aussi victimes de ces accidents de la voie publique.
Chaque béninois pris individuellement doit savoir raison gardée et éviter de faire partir de ces décomptes en observant les règles relatives à la bonne conduite. Les conducteurs de véhicules omnibulés s’offrent des distractions suicidaires au volant mettant en péril la vie des usagers de la route. Véhicules sans assurance, visite technique non mise à jour, système de freinage désuet, voilà autant de maux qui entraînent à petits coups vers les décomptes de fin d’année.

Les éléments de la police républicaine, les agents habilités du centre national de sécurité routière donnent l’impression d’être essoufflés. C’est surtout en cette période de fin d’année qu’ils doivent prouver leur savoir-faire et se mettre résolument au service de la nation. Les contraventions et amendes doivent être réguliers et fréquents pour décourager les actes d’incivismes notoires souvent constatés.

Spero A. AKOVOGNON

Article Categories:
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *