EDITO : La tourmente de 2021 !

2 mois ago | Written by
1 716 vues
0 0

Il n’y a qu’une seule chose qui bénéficie de l’attention de la classe politique ces derniers jours. La présidentielle de 2021 ! Un scrutin aux multiples épisodes qui sans avoir démarré, donne déjà du fils à retorde aux maillons essentiels de la chaîne. Telle une secousse, l’équipage se bat pour survivre et résister aux intempéries éventuelles afin d’inscrire coûte que coûte son identité dans les annales de l’histoire.

La tourmente paraît encore plus grande quand il s’agit de tordre le coup à la loi au grand dam des adversaires politiques. L’alternance au pouvoir appelle à des institutions de contre-pouvoir indépendantes et libres d’opérer des choix judicieux pour l’avenir et le devenir de la Nation. Offusquer, provoquer en démocratie est synonyme de rébellion et d’indignation.

Le Bénin, modèle sur le continent a perdu un peu de sa renommée en 2019 suite aux violences postélectorales qui ont entraîné des pertes en vies humaines. Les mêmes causent produisant les mêmes effets, il serait judicieux que la compétition de 2021 soit exempte de tout reproche afin d’éviter de grandes tourmentes pour une Nation aussi pacifique que le Bénin.

Les prises de position de l’actuel locataire de la Marina pour une élection ouverte et libre ne suffisent pas pour que la classe politique dorme sur ses lauriers. L’assurance pourrait-être acquise et définitive si et seulement si, toutes les formations politiques engagées dans la bataille électorale à venir arrivent à décrocher le fameux parrainage nécessaire, gage d’une effective participative et inclusive, pour la paix.

Spero A. AKOVOGNON

Article Categories:
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *