EDITO : L’Afrique n’a jamais existé !

4 mois déjà | Écrit par
4 212 vues
3 0

 

Le 25 mai 1963 naissait l’Organisation de l’Union Africaine (Oua) qui sera transformée en 2002 en Union Africaine. Depuis lors, la date du 25 mai de chaque année est consacrée Journée de l’Afrique. Une journée qui permet de réfléchir sur les conditions de ce continent défiguré par différentes péripéties de l’histoire.
Ainsi, depuis des siècles, l’Afrique est et continue d’être dépourvue de tout ce qui fait d’elle le berceau de l’humanité. Malgré les indépendances qui étaient une lueur d’espoir pour le continent noir, elle est toujours la proie pour les puissances occidentales qui dans l’ombre y mettent le feu pour mieux profiter de son sous-sol qui est un accident géologique.
Et même l’Union Africaine tant rêvée par les pères des indépendances est restée jusque-là une utopie. Puisque tous les dirigeants noirs passionnés par la vision panafricaniste des pères des indépendances sont très tôt assassinés par ces ennemies de l’Afrique qui savent bien utiliser les africains contre eux-mêmes et pour mieux régner. Seuls ont leur règne affermi, ces présidents africains qui font allégeance à l’occident et prêts à servir de marionnettes entre les mains des anciennes métropoles.
Tous ont abandonné la lutte de Thomas Sankara, la philosophie du guide libyen Mouammar Kadhafi est étouffée, la voix de Kwame N’Krumah n’a plus d’écho dans la conscience de ces dirigeants d’aujourd’hui qui ont perdu le sens de la dignité face à ces enfants qui meurent de faim sur des gisements de pétrole et des mines d’or mal exploités.
Ces chefs d’Etat moribonds se font complices des guerres et du terrorisme qui déchirent l’Afrique faisant de ce continent, le meilleur marché d’écoulement des armes fabriquées dans ces Etats dits développés qui après viennent jouer aux faux pompiers afin de continuer à endormir la conscience des peuples innocents de l’Afrique.
Où est donc cette Afrique berceau de l’humanité ?
Ces charognards de dirigeants l’ont sacrifiée sur l’autel de leurs intérêts égoïstes, laissant le peuple dans la misère et poussant les bras valides à finir leur course dans la mer à la recherche de l’El-Dorado.
Alors, tant que l’Afrique ne parviendra pas à son unité et la restauration de la dignité de ses fils, elle n’aurait jamais existé.

Edouard ADODE

Catégorie :
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

istanbul escort
izmir escort
php shell
istanbul escort bayan bilgileri istanbul escort ilanlari istanbul escort profilleri hakkinda istanbul escort sitesi istanbul escort numaralari istanbul escort fotograflari istanbul escort bayanlarin iletisim numaralari istanbul escort aramalari yapilan site istanbul escort istanbul escort