EDITO : Le parrainage et ses corrolaires!

4 mois ago | Written by
1 976 vues
0 0

 

L’élection présidentielle de 2021 marque un tournant décisif de l’histoire du Bénin. Un rendez-vous politique majeur qui donne libre cours à diverses interprétations notamment en ce qui concerne le système de parrainage. Mardi 29 septembre, lors d’une rencontre entre la commission électorale nationale autonome et les partis politiques, des distortions semblent être notées dans les réactions.

La grosse inquiétude pourrait provenir des modalités et de la procédure d’obtention du parrainage. A l’aûne de cette échéance grandeur nature, on note déjà une levée de boucliers. Des incompréhensions et suspiscions au regard des explications de l’institution électorale. La classe politique divisée sur un certain nombre d’aspects peine à s’accorder de violons sur les dispositions les plus élémentaires de la loi.

Le parrainage s’impose aujourd’hui comme un impératif auquel doivent se conformer les candidats à la présidentielle. Les institutions en charge de l’organisation pratique de cette élection doivent au plus pressé harmoniser les décisions pour que les troubles à l’ordre public et autres maux ne nous emportent.

Le jeu en vaut la chandelle, dit-on. Les acteurs politiques doivent cependant mettre en priorité l’intérêt supérieur de la Nation. Les conséquences d’un parrainage flou, risqué et viscé risquent d’ébranler le fonctionnement du pays. Il urge que la classe politique s’assaye pour retenir les modalités d’attribution de parrainage en vue d’une présidentielle apaisée et festive.

Spero A. AKOVOGNON

Article Categories:
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *