549 vues

ÉDITO

Le saint baiser de Tévoédjrè à Bagoudou

La situation sociopolitique du Bénin continue de faire couler d’encres et de salives. Longtemps attendu, le frère Melchior s’est finalement prononcé sur quelques questions d’actualité dans son pays le Bénin. L’ancien médiateur de la République et l’un des pères de la démocratie béninoise Albert Tévoédjrè a réagi par rapport au dégel de la situation qui a récemment prévalu à Tchaourou et à Savè, ainsi qu’à la levée de siège autour du domicile de l’ancien président de la République Boni Yayi.
Dans son message, le frère Melchior a salué avec insistance les efforts de l’honorable Adam Bagoudou en qui il semble voir un homme de paix. Cette reconnaissance de l’homme qui a joué un rôle très important dans l’histoire du Bénin, à l’endroit du député natif de Tchaourou, est un véritable saint baiser.
Cet acte du frère Melchior vient confirmer toute la nature pacifique de l’honorable qui ne vit que pour la paix et le développement de son pays et particulièrement de sa ville natale qu’est la commune de Tchaourou. Sa ville qui, malheureusement a été le théâtre de violences électorales au grand dam des populations y compris lui-même.
Ce témoignage d’Albert Tévoédjrè démontre combien la commune de Tchaourou regorge de sages et dignes personnalités soucieuses du développement de leur localité. C’est d’ailleurs une fierté pour Tchaourou de savoir que ce sont ses propres fils qui ont été les premiers artisans de ce retour de la paix et de la quiétude. A ce titre, le frère Melchior a souligné l’appui de l’ancien ministre Théophile Worou dans l’obtention du dégel.

Par son message, le frère a également salué le chef de l’État Patrice Talon pour son esprit d’ouverture et sa clairvoyance. Il a reconnu le courage du Chef de l’État dans ses nombreuses réformes engagées pour le développement de la Nation.
Si l’honorable Adam Bagoudou réussit à avoir le laurier de la part d’une personnalité de la trempe d’Albert Tévoédjrè, alors il est clair que l’homme est un pion sûr et un éclaireur pour le développement de Tchaourou et de la 8e circonscription électorale en général. « On ne cache pas la lumière du soleil ! », parole du camerounais Longue-Longue.

 

Edouard ADODE

549 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *