149 vues

EDITO

Les nuls du renouveau du foot !

Avec le pouvoir de la rupture et du nouveau départ, un nouveau dynamisme est noté dans la gestion des affaires sportives au Bénin. Ce dynamisme du ministre Oswald Homéky impacte assez de disciplines sportives même si les résultats sont encore loin de combler les attentes du public sportif qui piaffe d’impatience de voir des merveilles. Cette impatience est même plus grande, lorsqu’il s’agit du sport roi, c’est-à-dire le football.

Nul n’ignore d’où revient le Bénin en matière de foot. Ce pays qui dans toutes les compétitions constituait le pays que toutes les équipes désiraient rencontrer parce qu’il était estimé être un donneur de point de tous les temps. Ce qui est d’ailleurs vrai puisqu’aucun club encore moins aucune équipe d’Afrique ne craignait le Bénin lorsqu’il s’agit du football.

Mais aujourd’hui, cette mentalité est en train d’être changée grâce aux efforts continus des acteurs qui gèrent désormais le sport roi au Bénin. Cette remontée du football béninois est actuellement à une étape de valeur absolue c’est-à-dire les équipes et les clubs du Bénin ne sont ni forts ni faibles. Ils ont quitté l’extrême négatif et évoluent vers l’autre bord du baromètre.
Cette nouvelle étape est justifiée par les matchs nuls que l’équipe nationale enchaîne, ainsi que ses quelques défaites par des scores très étriqués. Les cinq matchs des Ecureuils lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations illustrent parfaitement cette situation de même que le dernier nul des Buffles du Borgou face à un club togolais sans oublier la défaite des Ecureuils locaux face à leurs homologues du même pays.

Alors, cette étape transitoire ne doit pas durer longtemps, pour éviter de retomber dans les tristes épisodes d’hier. Par conséquent, la situation doit pouvoir évoluer pour la satisfaction des uns et des autres. Pour ce faire, le travail doit continuer dans les différents clubs ce qui permettra à l’équipe nationale de confirmer tout le bien qu’on pense d’elle.

Edouard ADODE

149 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *