EDUCATION : Le projet Partenariat Mondial pour l’Education lancé à Kandi

2 mois ago | Written by
1 638 vues
0 0

 

Le ministre Salimane Karimou des enseignements maternel et primaire était du jeudi 12 novembre au vendredi 13 novembre 2020 à Kandi et Malanville dans le département de l’Alibori. L’objectif était de procéder au lancement officiel des activités du projet Partenariat Mondial pour l’Education phase 3(Pme 3) et du projet Pme-Bénin pour la riposte contre la Covid-19 dans le domaine éducatif d’une part et la visite de certaines écoles de la commune de Malanville pour s’imprégner des difficultés auxquelles sont confrontés les acteurs de ce secteur d’autre part. La cérémonie de lancement des projets s’est déroulée à l’hôtel Saka Kina de Kandi en présence du représentant adjoint de l’Unicef François Kampundu, du préfet de l’Alibori Mouhamadou Moussa et de la première autorité de Kandi Zinatou Osséni Saka Alazi.

Le projet Pme-3 qui répond à une priorité nationale du Plan Sectoriel de l’éducation permettra de renforcer les capacités des établissements scolaires afin de permettre à chaque enfant d’acquérir des connaissances et des compétences de base lui permettant de poursuivre son cursus scolaire. Le Bénin a bénéficié d’un financement pour l’exécution du projet à travers l’accord de don Tf0B0364 à hauteur de 18,9 millions de dollars Us soit environ 9 milliards de francs Cfa. Alors sa mise en œuvre sur une durée de 4 ans permettra d’accroître progressivement l’efficacité interne et externe du système éducatif.
Pour le second projet concernant la riposte contre le Covid-19, les dirigeants du Pme ont mobilisé des ressources financières pour accompagner les différents pays membres dudit partenariat. Ainsi, le Bénin faisant partir des pays membres a bénéficié d’une somme de 7 millions de dollars Us pour renforcer les efforts du gouvernement dans la lutte contre cette pandémie en milieu scolaire.

À Malanville, le ministre a pu s’enquérir des difficultés des différents établissements scolaires. À l’en croire, après constat, l’effectif des enseignants est en surplus contrairement à ce qui est relayé par les médias et autres canaux.
Néanmoins des difficultés existent et sont liées à l’abandon des bancs par plusieurs élèves de la commune sur instruction des parents mais aussi le retard dans la reprise des cours par certains apprenants.

Alors, des mesures sont annoncées dans les prochains jours pour remédier aux problèmes qui minent l’école dans la ville de Malanville.

 

Samira ZAKARI

Article Categories:
Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *