ELECTION PRESIDENTIELLE DE 2021 : « Le système de parrainage est source de déchirement de la Nation et de la classe politique», selon la société civile

2 semaines déjà | Écrit par
2 171 vues
0 1

 

A quelques mois des élections présidentielles, le cadre de concertation des organisations de la société civile se préoccupe d’une échéance électorale inclusive, libre et transparente. La société civile a ainsi formulé un certain nombre de propositions aux institutions de la République impliquées dans l’organisation des élections. Ces diverses propositions visent à amener ces dernières à engager un dialogue politique élargi aux organisations de la société civile en vue de rechercher un consensus national, et ouvrir la participation aux élections à tous les candidats désireux d’y prendre part.

Faisant référence aux élections législatives de 2019, municipales et communales de 2020, le cadre de concertation de la société civile déclare que les acquis chèrement obtenus à l’ère de la démocratie sont fortement menacés car ayant été organisées dans des conditions peu concurrentielles. La situation risque de se compliquer avec l’élection présidentielle de 2021 selon la société civile qui indique que le système de parrainage politique institué par la loi portant modification de la constitution et la loi portant code électoral est une source de déchirement de la Nation et de la classe politique. Ce parrainage, à en croire les Osc est a priori ouvert étant donné qu’il n’est pas fermé aux seuls candidats des deux partis représentés à l’Assemblée Nationale. Cependant, des inquiétudes demeurent en ce qui concerne non seulement le refus probable des députés et des maires de parrainer les candidats mais aussi le marchandage desdits parrainages.
Face à cette situation, des voix s’élèvent pour exiger le retrait de cette condition et le retour à celle qui prévalait sous la constitution du 11 décembre 1990. La société civile prédit que si rien n’est fait, des contestations de plus en plus fortes peuvent s’élever et menacer la paix et la quiétude nationale comme en avril 2019.
C’est pour éviter une récidive que le Cadre de Concertation des Organisations de la Société Civile pour des Elections Inclusives, Libres et Transparentes en 2021 propose aux différentes institutions de la République du Bénin impliquées dans l’organisation des élections de privilégier la paix et la quiétude nationale dans le processus électoral de 2021; engager le dialogue avec les partis politiques, les organisations de la société civile en vue de rechercher le consensus national, principe à valeur constitutionnelle pour faire des réformes nécessaires à l’organisation des élections présidentielles de 2021, ouvrir la participation auxdites élections à tous les candidats désireux d’y prendre part. En ce qui concerne le parrainage qui risque d’être source de discorde, le cadre de concertation recommande qu’il soit ouvert à tous les candidats.

 

Charles HONVOH

Catégorie :
Politique · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

istanbul escort
izmir escort
php shell
istanbul escort bayan bilgileri istanbul escort ilanlari istanbul escort profilleri hakkinda istanbul escort sitesi istanbul escort numaralari istanbul escort fotograflari istanbul escort bayanlarin iletisim numaralari istanbul escort aramalari yapilan site istanbul escort istanbul escort