EMISSION AU CŒUR DE LA DECENTRALISATION DE DAABAARU TV : Garba parle des défis à relever en tant que maire de Bembéréké

3 mois ago | Written by
1 183 vues
0 0

Yaya Garba est l’invité de Barnabas Orou Kouman sur l’émission « Au cœur de la décentralisation » de la télévision numérique Daabaaru Tv. Désigné maire de la ville de Bembéréké à l’issue des communales et municipale de mai 2020, Yaya Garba a de grandes ambitions pour cette commune dont il est originaire.
Samira ZAKARI

 

Il est l’actuel édile de la ville de Bembéréké. Il, c’est Garba Yaya membre influent du parti Force Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) qui l’a d’ailleurs porté à la tête de cette mairie. Après plus de trois mois de gestion, ce maire a déjà posé des actes de développement qui force l’admiration.

Les actions menées et les défis

« A ma prise de fonction, j’ai constaté qu’il y avait de problèmes dans presque tous les secteurs d’activité. Il était donc urgent de tenir la main aux partenaires et mettre aux pas tous les collaborateurs », a signalé Garba Yaya.
Ainsi, pour ce qui est des chantiers de l’Etat dont bénéficient la commune dans le domaine des infrastructures routières, grâce au dynamisme et la bienveillance de l’autorité communale, les chantiers qui étaient mis en mode veilleuse ont été relancés. Et selon Garba Yaya, trois sur six de ces chantiers ont pu être déjà livrés.

La commune souffre du manque de cadre attrayant pour accueillir et loger les visiteurs. Et face à ce problème, le maire a pris des dispositions pour doter la ville de logement digne du nom. « Je veux que Bembéréké ait un label par rapport à l’accueil, par rapport à tout ce qui est attrayant. Je veux que la commune change de visage d’ici deux à trois ans », a fait savoir le maire.
Garba Yaya est également préoccupé par l’avenir de la jeunesse de sa commune. Pour l’autorité, le développement de la cité des Béké ne peut se faire sans l’accompagnement de cette jeunesse là. C’est d’ailleurs pourquoi l’homme n’hésite pas à demander leur avis pour toutes les actions à poser par lui et son conseil. Aussi Garba Yaya pense t-il créer des entreprises pour occuper ces jeunes quitte à ce qu’ils impactent positivement le développement de leur commune.

Cependant, pour ce qui est des défis à relever, plusieurs sont prévus par l’édile de Bembéréké dans les secteurs comme l’éducation, la santé, l’état civil, mais aussi le tourisme pour valoriser les richesses et les sites touristiques que regorge la ville. Toute chose qui incitera davantage les partenaires à investir.
A Bembéréké, la seule politique qui réunit actuellement les fils et filles, c’est le développement. Bien qu’étant membre d’un parti se réclamant de l’opposition, Garba Yaya a pu bénéficier et continue de bénéficier du soutien et de la confiance des autres chapèles politiques notamment ceux de la mouvance. « Lorsque les élections sont terminées, j’ai crié que tout le monde dépose les armes. J’ai dit à la porte de la mairie, je ne veux voir ni la couleur cauris, ni le cheval blanc, ni le baobab. Regardons Bembéréké, c’est Bembéréké qui est écrit là, c’est de son développement qu’il est question. A partir de ce moment, j’ai demandé à tous ceux qui croient en moi, de me rejoindre », a laissé entendre le maire Garba Yaya qui n’a pas manqué de remercier tous ces partis politiques qui ont cru en lui malgré les divergences politiques.

Sur la question du parrainage qui anime actuellement les débats au sein des partis politiques, Garba Yaya a donné la position de son parti Fcbe. A l’en croire, les Fcbe sont pour l’initiative du parrainage car, « cela permettra de régler le problème du coût élevé imposé aux probables candidats ».

 

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *