EXAMEN DU CEP SESSION 2018 : Cissé et Toko ont lancé les épreuves à l’Epp Sntn de Parakou

2 ans ago | Written by
1 915 vues
0 0

EXAMEN DU CEP SESSION 2018

Cissé et Toko ont lancé les épreuves à l’Epp Sntn de Parakou

Le préfet Cissé et le Ddemp Borgou

Le maire Charles Toko et le Pam Chabi Mama

 

. 21.109 candidats planchent dans le Borgou

En prélude à l’examen national du Certificat d’Etudes Primaires (Cep), session de juillet 2018, le préfet Djibril Mama Cissé accompagné du maire Charles Toko et ses adjoints, du directeur départemental de l’enseignement maternel et primaire Jimon Jacob Toudonou ont procédé ce lundi 02 Juillet au lancement des épreuves dans le Borgou.
C’est l’Ecole Primaire Publique de Sntn dans le troisième arrondissement de la commune de Parakou qui a servi de cadre pour le lancement officiel des épreuves.
Au total, ils sont 21.109 candidats, soit 10.974 garçons et 10.135 filles, répartis au niveau de 74 centres pour 615 salles, à plancher dans le département du Borgou. Pour cette session de 2018, le plus grand centre est celui de Bouyakou dans la commune de Nikki qui compte 532 candidats et le plus petit centre est celui de Sontou dans la commune de Pèrèrè.
Pour Jimon Jacob Toudonou, Directeur départemental des enseignements maternel et primaire, c’est tout un plaisir d’être accompagné et soutenu par les autorités du département et de la commune de Parakou. Pour lui, leur présence vient galvaniser les candidats et tous les acteurs présents pour cet examen. « En matière d’obstacles, pour le moment nous rendons grâce à Dieu, touts se passe très bien », a-t-il ajouté tout en souhaitant que l’ensemble des activités se déroule sans anicroche.
Quant à Djibril Mama Cissé, préfet du département du Borgou, les conditions sont les mêmes, que ce soit lors des examens blancs que de l’examen lui-même. Il a profité de sa présence avant le lancement pour prodiguer quelques conseils aux candidats sur la posture à adopter devant les épreuves qu’ils auront à affronter. « Tout s’est bien passé, dame nature a été très clémente ce matin » a-t-il indiqué. Pour finir, il a lancé un appel à l’endroit des parents des candidats, « nous allons leur demander de prendre soin des enfants, de les entourer de toutes les fonctions nécessaires pour les mettre à l’abri des imprévus ». « Notre souhait est que la ville de Parakou et le département du Borgou puisse faire bonne figure à l’issue des proclamations », a laissé entendre Djibril Mama Cissé.
Il est à noter que les candidats planchent en ce moment sur l’épreuve de la compréhension de l’écrit.

Wahabou ISSIFOU

Article Categories:
Éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort