FERMETURE PARTIELLE DES ECOLES POUR RAISON DE CORONAVIRUS Quand les apprenants désapprennent !

5 jours déjà | Écrit par
1 339 vues
0 0

!

Les conséquences de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus sont légions et varient d’un secteur à un autre. Au Bénin, tant bien même qu’elles sont de plusieurs ordres, des facteurs importants sont à prendre en considération. Il s’agit par exemple de la fermeture des classes pour le primaire. Une situation qui affaiblit davantage le système éducatif national.
Déjà plusieurs semaines que les écoliers du Bénin, à l’exception des apprenants du Cours moyen deuxième année (Cm2) sont dispensés de cours, en raison de la forte propension du coronavirus. Le gouvernement en conseil des ministres, a décidé que ces apprenants reprennent les cours en août, le temps de faire face et de contrôler efficacement l’évolution de la pandémie.
Malgré l’interdiction de sortir sans masque de protection, les petits enfants, affluent les différentes rues du Bénin. Le suivi à la maison est presque inexistant. Peu de parents parviennent à faire lire un petit texte à leurs enfants, ne serait-ce qu’une fois par jour. La télévision, les jeux quotidiens substituent l’éducation. L’écriture de l’alphabet, le tracé des bâtonnés, la lecture sont autant d’exercices que les parents peuvent aider leurs enfants à faire.
Le gouvernement doit pouvoir repenser la mesure pour redonner vie à l’école. Mettre des gardes-fours pour protéger les enfants contre le coronavirus. Avec les nouveaux programmes d’études, il urge qu’une attention particulière soit accordée à l’éducation des apprenants pour un système éducatif national performant.

Spero AKOVOGNON

Catégorie :
A la une · Éducation · Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *