FÊTE DES MÈRES 2020: L’émouvant hommage de Elinvo Luc Dossounon aux mamans du monde (Ta Mère est ta Mère, ton Père pourrait ne pas être ton Père)

3 mois déjà | Écrit par
12 727 vues
11 0

Ta Mère est ta Mère, ton Père pourrait ne pas être ton Père. Et si l’enfant appartenait plus à la Maman qu’au Papa ?

Je réfléchissais à quel message adresser à toutes les Mamans du monde à l’occasion de cette fête des mères 2020. Je voulais un message différent de tout ce qui s’écrit et se lit.
Alors en pensant à la vie et aux sacrifices des mères, cette idée m’est venue à l’esprit. Et si l’enfant appartenait plus à la Maman qu’au Papa ?
Je ne suis ni poète, ni écrivain, mais je voudrais partager ma pensée avec vous.
Les Saintes Écritures nous ont révélé et relaté la conception et la naissance d’un Grand Homme, Dieu incarné dans l’humanité, que les uns appellent Jésus-Christ et les autres Issa selon les croyances religieuses. Ainsi, une jeune femme vierge, sans un rapport intime avec son fiancé, a pu concevoir miraculeusement et donné naissance à un garçon.
Les gens à l’époque ont accusé cette femme de s’être prostituée ou d’avoir trompé son mari.
De vous à moi, est-ce que le même doute n’est pas toujours d’actualité ?
Combien de fois la belle famille n’a-t-elle pas douté à la naissance qu’un enfant ne puisse être le leur ?
De quelles preuves l’homme dispose pour dire avec conviction qu’un enfant est le sien ? Il a beau dire, c’est ma femme, c’est mon épouse, c’est ma fiancée, c’est ma petite amie, nous vivons et partageons le même lit, nous avons été intime, l’enfant me ressemble, il ressemble à ma mère, à mon père, à une tante, à un oncle etc. mais tout ça n’est que du vent. Seule la mère peut confirmer que votre enfant est votre enfant.
La réalité est que, l’homme a beau dire avec certitude qu’un enfant est le sien, montré des traits de ressemblance, la seule personne qui peut affirmer avec certitude que tel enfant est pour tel homme reste et demeure la Femme, la Mère de l’enfant. Un homme a su bien dire un jour : « ce n’est qu’après la mort de mon épouse, sans qu’elle ne me fasse des révélations, que je saurai que mes enfants sont réellement mes enfants ». Et il a raison, votre Père pourrait ne pas être votre Père ?
Cependant, qui peut douter de la maternité d’une mère. Personne, à quelques exceptions près.
Parlons de la conception même de l’enfant. Quel rôle l’homme a-t-il joué ? Il a juste eu une intimité avec une femme comme il le fait tout le temps pour son plaisir personnel et puis c’est tout. A la fin, il se lève et s’en va. Ce qui se passe entre ce moment et la conception de l’enfant reste entre la femme et Dieu le créateur de toute chose. L’homme n’est plus présent. Le miracle s’est produit entre la femme et Dieu, comme c’était le cas pour l’enfant Jésus.
Une femme peut se fâcher et faire un bébé toute seule. Il lui suffit de se trouver le précieux liquide d’un donneur inconnu même des fois et puis c’est tout. Est-ce qu’un homme peut en faire autant ? Non. Il lui faudra forcément une femme pour porter son enfant.
Qui sont les premières personnes à être au courant de la conception d’un enfant ? Dieu et la Femme ;
Qui décide de garder la grossesse ? la Femme. En ce moment, même Dieu n’a plus son mot à dire. Quand une femme décide de se débarrasser d’une grossesse, même lorsque Dieu parle, elle ne l’écoute plus, à plus forte raison les humains. Dans ce cas, ce que Dieu veut, la femme peut ne pas le vouloir. Mais quand elle décide de garder son bébé, vous pouvez sauter et caller en l’air, elle aura son bébé. En ce moment, ce que Dieu veut, la femme veut.
L’enfant appartient à qui prioritairement ?
Respectons et crayons la femme. Parce que si elle ne l’avait pas voulu, aucun de nous ne serait né.
Lorsque la femme garde, sa grossesse pendant neuf mois, elle connait déjà son enfant, elle communique avec lui, elle partage son repas et sa boisson avec lui, elle lui communique sa joie et ses peines. Chaque moment est un instant de partage et de complicité.
Et que dire de l’accouchement ?………………………………………………………
Je préfère faire silence sur cet épisode.
Hommage à toutes les femmes, Mère.
Qui parmi nous peut douter de la maternité d’une mère ? Tout le monde l’a vu enceinte, tout le monde l’a vu accoucher.
L’enfant appartient donc plus à la mère qu’au père.
Certains de nos ancêtres africains ont bien compris la chose.
Ainsi, des ethnies du Ghana et du Togo ont opté depuis des siècles pour une succession des héritages dans la lignée des Mamans. De ce fait, dès qu’un homme décède, n’étant pas sûr que ses enfants sont ses enfants, son héritage est distribué à ses frères et sœurs utérins ou aux enfants de ses sœurs utérines. Parce que les enfants de ses frères utérins peuvent ne pas être leurs enfants. Les supposés enfants du défunt doivent se tourner vers leur famille maternelle pour prétendre à un quelconque héritage.
Nous voyons donc l’importance d’une mère dans la vie de chaque être humain.
Nous devons donc respecter nos mères parce qu’elles sont nos dieux.
Dieu ne serait-elle pas une Femme ?
Bonne fête à toutes les Mamans du monde.

Elinvo Luc DOSSOUNON

Catégorie :
A la une · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

izmir escort
php shell
istanbul escort bayan bilgileri istanbul escort ilanlari istanbul escort profilleri hakkinda istanbul escort sitesi istanbul escort numaralari istanbul escort fotograflari istanbul escort bayanlarin iletisim numaralari istanbul escort aramalari yapilan site istanbul escort istanbul escort