INCESTE : Une déviance sexuelle déshumanisante à bannir

1 an déjà | Écrit par
1 144 vues
0 0

INCESTE

Une déviance sexuelle déshumanisante à bannir

Les relations sexuelles sont au-delà d’un moyen de procréation, des moments forts du plaisir charnel. Néanmoins, la société a toujours instauré des balises dans l’accomplissement de ces actes pour différencier l’être humain des animaux qui ont la possibilité de s’accoupler entre eux sans aucune distinction de lien d’ascendance ou de descendance. Chez les humains, de telle pratique est vue comme une abomination. Ainsi, l’inceste reste dans la plupart des sociétés humaines, une pratique interdite à cause des ses multiples conséquences sur la vie en société. Ainsi, au vue de l’ampleur de la résurgence de cette pratique dans les familles aujourd’hui, l’urgente nécessité de revoir la vie dans les cellules familiales s’impose pour sauver une humanité en perte de vitesse.

Samiratou ZAKARI

Elle est devenue monnaie courante aujourd’hui dans toutes les sociétés, l’inceste. Selon Mathieu Dègbégnon, Pasteur assistant à l’Eglise des Assemblées de Dieu temple Maranatha de Parakou, l’inceste est le fait d’avoir des relations sexuelles avec une personne considérée comme membre de sa famille ou même avec ses géniteurs. Il ajoute que l’inceste est un acte que Dieu a proscrit dans les saintes écritures, donc la bible. « Dans l’ancien testament de la bible notamment dans lévitique18: 9 à 17 et lévitique 20:12 à 17, le seigneur a pris le temps de mettre en relief le caractère dangereux de l’inceste », a-t-il fait savoir. C’est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur et fait même objet de causerie sans tabou dans tous les coins de rues. Plusieurs raisons peuvent justifier la résurgence de cette pratique.

Causes et témoignages

Les causes de cette pratique sont nombreuses et multiformes. « Le désir effréné du sexe, amène l’humanité à ne plus beaucoup réfléchir avant de se lancer dans la vie active sexuelle », a fait savoir le pasteur Dègbégnon Mathieu. On peut dire alors sans risque de se tromper que l’homme aujourd’hui ne mesure plus le caractère immoral de l’acte négatif qu’il commet. L’occident est également une cause non négligeable de cette pratique. « Il y a cette nouvelle tendance de vie qui amène des individus à prendre des décisions contraires à la volonté du seigneur. On remarque déjà l’autorisation des mariages homosexuels dans certaines contrées, un phénomène qui n’est déjà pas trop loin de l’inceste. Les africains s’inspirent de tout ça pour vivre ceux qui est contraire à notre culture », a constaté le pasteur. Aussi, faut-il dire qu’il y a certaines causes qui ne dépendent pas forcément de l’individu mais qui existent. La modernisation et la présence des grandes familles en Afrique a d’impact sur l’évolution de ce fléau. Les cousins vivant loin de leur familles et tombent amoureux l’un de l’autre, forcément commettent l’inceste sans pour autant le savoir. Pour le sociologue Tchamtipo Saï Sotima c’est surtout la déviance qui pousse certains individus à se donner à cette pratique malsaine. Aussi la pauvreté des familles en Afrique qui amène certains parents à vivre sous le même toît que les enfants pousse à ce désir incontrôlé. L’inceste est une pratique qui se vit un peu partout, même au Bénin. Fouléra témoin d’un cas d’inceste à Parakou en parle « j’ai été témoin d’un monsieur, il est maçon de profession au quartier Guèma de Parakou, qui tient régulièrement des relations consentantes avec sa fille. Cette dernière concevait bien cette pratique  au point où elle n’arrivait pas à vivre auprès d’un autre homme que son père. Toutes les tentatives pour l’amener à s’engager avec un homme étaient vaines. Elle finit toujours par rejoindre, la maison de son géniteur. Elle complotait même avec son père dans l’intention de renvoyer l’épouse de ce dernier en vue de prendre la place de sa belle mère ».

Manou quant à elle, les larmes aux yeux, se remémore sa sœur qui tenait des relations sexuelles à son insu avec son époux. « Apres mon mariage j’ai reçu ma sœur qui a quitté le village pour passer un peu de temps avec moi. Vu que j’étais nourrice donc je n’ai pas réfusé puisque c’est ma soeur. Ma vie a basculée quand j’ai appris qu’elle entretenait des relations sexuelles avec mon époux quand je ne suis pas là. Finalement elle est tombée enceinte et c’est quand j’ai cherché à savoir l’auteur de son enfant avec l’aide des parents elle nous a annoncé que l’auteur de sa grossesse était mon mari. J’étais complètement abattu car je ne comprenais pas comment c’est possible. Elle est repartie au village et j’ai continué ma vie dans mon foyer mais malheureusement mon mari n’a pas pu abandonner sa sale habitude, car il a voulu refaire la même chose avec une cousine qui était venue me voir. Finalement j’ai abandonné mon foyer car je ne supportais pas cette vie. » Dans certaines contrées les gens peuvent liés ce fléau à des problèmes psychologiques de celui qui la pratique. Aussi dans les familles africaines anciennes, certains parents imposaient des choix de conjoint à leur progéniture dans le but selon eux d’élargir la famille ou de gérer les conflits de couples en famille quand elles surviennent. Cette pratique tant masquée par la société n’est pas sans conséquence sur ceux qui la pratique mais également sur les victimes

Des conséquences

Les conséquences de l’inceste sont multiples et multiformes. Pour le sociologue Tchamtipo Saï Sotima, la première conséquence de ce fléau sur le pratiquant, c’est surtout les troubles sociaux. Les auteurs de l’inceste subissent des sanctions de la nature, avec souvent des troubles psychologiques énormes qui peuvent conduire à la folie. Les auteurs de ce comportement ont aussi des blocages dans leurs activités professionnelles, leurs vies amoureuses, mais aussi des divisions au sein de la famille … Le pasteur Dègbégnon Mathieu abonde dans le même sens que le sociologue en ajoutant que l’inceste peut être la conséquence des maladies génétiques comme la drépanocytose qui peut conduire à la mort. « Quand vous mariez vos parents, vos frères, vous rentrez forcément en conflit avec votre créateur car se sont des comportements qu’il a interdit dans ses livres saints. Et Dieu dit que les personnes qui s’adonnent à cette pratique seront victimes des affres de l’enfer après la mort », a-t-il ajouté.

Les victimes de l’inceste quant à elles peuvent avoir souvent des problèmes de confiance en soi avec des difficultés à s’insérer dans la société et à refaire confiance à l’homme ce qui peut conduire au sucide qui est la conséquence la plus grave.

Au vue des conséquences qui découlent de l’inceste, il va falloir que les hommes prennent conscience du danger et du caractère malsain de ce comportement. Les différentes obédiences religieuses doivent également intensifier les prêches, les sensibilisations dans les lieux de cultes afin de bannir cette déviance des comportements humains.

Catégorie :
A la une · Dossier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *