IVE CONGRES DE LA COMMUNAUTE DE NATUROPATHIE : Fernand Nathan Agbaoungba révèle le Bénin à Madrid

1 an déjà | Écrit par
2 007 vues
0 0

IVE CONGRES DE LA COMMUNAUTE DE NATUROPATHIE

Fernand Nathan Agbaoungba révèle le Bénin à Madrid

Le quatrième congrès de la communauté de naturopathie s’est tenu le samedi 29 juin dernier à Madrid en Espagne. A cette occasion, plusieurs conférenciers parmi lesquels le béninois Fernand Nathan Sewlan Judes Agbaoungba, président de l’Organisation Non Gouvernementale (Ong) Secours-Vie, ont répondu présent. Ce dernier a d’ailleurs eu l’opportunité de présenter une communication sur « La naturopathie au Bénin : Etat des lieux et perspectives ».
La perception des populations et des autorités de la naturopathie, les différentes branches de la naturopathie pratiquées au Bénin, les résultats avec le cas de l’Ong Secours-Vie, les difficultés, contraintes et perspectives sont la quintessence de cette communication. Pour Fernand Agbaoungba, le vocable « naturopathie » n’est pas trop connu de la population béninoise. « Pour nos grands parents, le bien-être de l’homme dépend de sa capacité à prévenir les maladies grâce aux pratiques comme le cuire d’eau, la marche, la prise de tisane tous les matins etc. Par conséquent, ils ont vécu très longtemps, jouissant d’une bonne santé», a-t-il indiqué en précisant que la naturopathie au travers de la phytothérapie et de la réflexologie jouit donc d’une bonne notoriété au sein des populations étant donné que c’est une pratique ancestrale et même aujourd’hui, elle permet d’avoir de très bons résultats. Selon lui, cette perception des populations de la naturopathie se constate également au niveau des autorités pour qui, le système sanitaire béninois est basé sur la médecine moderne.
Pour le naturopathe, Fernand Agbaoungba, la naturopathie au Bénin fait généralement référence à la phytothérapie et à la réflexologie. Pour la phytothérapie, elle est au cœur de la médecine traditionnelle et pullule dans tous les villages avec des résultats variés. « Pour ce qui est de la réflexologie, c’est la branche dite moderne de la naturopathie qui est la plus pratiquée, surtout la réflexologie plantaire. Au nombre des résultats, en prenant le cas de l’Ong Secours-Vie créée en octobre 2015, un premier centre d’accueil, de soins et d’information a été installé à Bohicon aussitôt. Ainsi, très rapidement en cinq années environ l’Ong s’est installée dans sept grandes villes au Bénin avec huit centres de soins notamment à Bohicon, Cotonou-Kindonou, Cotonou-Akpakpa, Dassa-Zoumé, Parakou, Lokossa, Porto-Novo et Allada. A travers ces centres, plusieurs résultats sont à noter selon le naturopathe béninois à savoir : des personnes hémiplégiques ou paralysées qui ont marché après quelques séances de soins, beaucoup de cas d’arthrose qui ont suivi des traitements dans les hôpitaux de médecine moderne sans le succès et qui ont obtenu satisfaction à Secours-Vie, des personnes en situation d’obésité sévère qui ont recouvré des poids raisonnables après quelques semaines de soin, des gens souffrant de faiblesse des nerfs qui ont eu satisfaction, des personnes souffrant de douleurs lombaires et d’hernies discales ont été guéries dans les centres de Secours-Vie et bien d’autres.
Outre ces résultats, Fernand Agbaoungba a noté des difficultés. Il s’agit de la sous information des populations et des autorités sur ce qu’est la naturopathie, ce qui fait que les naturopathes sont confondus avec les guérisseurs traditionnels qui utilisent d’autres pratiques. La non reconnaissance officielle du métier de naturopathe par l’Etat, l’inexistence d’un système de délivrance d’agrément aux structures exerçant la naturopathie, l’inexistence de relations avec le système formel officiel de santé, l’inexistence de centres de formation sur la naturopathie au Bénin, l’inexistence de soutiens ou subventions de la part de l’Etat, sont entre autres des difficultés que rencontre la naturopathie. Pour cela le président de l’Ong Secours-Vie, Fernand Nathan Agbaoungba a proposé des solutions pour l’évolution de la naturopathie au Bénin. Il propose un plaidoyer pour la reconnaissance officielle de la naturopathie comme une autre façon d’apporter des soins de santé. Faire connaitre la naturopathie à travers ses résultats, créer une association nationale de naturopathes et organiser un forum national sur la naturopathie sont également des points évoqués pendant la communication.
Faut-il le rappeler l’Ong Secours-Vie intervient sur les pathologies telles que, l’hypertension, le diabète, la maladie des nerfs, l’arthrose, la mauvaise circulation du sang, les maladies de la prostate et bien d’autres.
Pendant ce congrès d’autres communications ont été animées sur les « perspectives juridiques historiques de la règlementation professionnelle en naturopathie dans l’Union européenne », par Manuel Navaro, naturopathe ; « l’importance de la promotion de la naturopathie ibérique dans le contexte de la naturopathie européenne », par Noemia Rodrigues, présidente de l’Association Portugaise de la Naturopathie (Apna) ; « une preuve scientifique utilisant les fleurs de Bach comme méthode d’étude de la naturopathie », par Alfredo Abascal, naturopathe et bien d’autres.
Ce congrès a connu, pour finir, une table ronde sur les « actualités juridiques, juridiques et académiques de la naturopathie ». Ce congrès a permis à l’Ong Secours-vie de nouer des partenariats pour le rayonnement de la naturopathie au Bénin.

Wahabou ISSIFOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

istanbul escort
bornova escort
php shell