JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA JEUNE FILLE A PARAKOU : Le Maj Parakou marque d’une manière indélébile la journée

2 ans ago | Written by
1 908 vues
0 0

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA JEUNE FILLE A PARAKOU
Le Maj Parakou marque d’une manière indélébile la journée

Le monde entier à l’instar du Bénin célèbre chaque 11 octobre depuis 2012, la journée internationale de la jeune fille (Jijf). A cette occasion toutes les villes du Benin ont célébré la Jijf. L’idée de la commémoration de cette journée est de rendre hommage à la jeune fille face aux différentes formes de violences dont les jeunes filles et femmes sont victimes de jour comme de nuit. Le Mouvement d’Action des Jeunes (Maj) de Parakou a organisé toute une kyrielle d’activités pour marquer de façon indélébile cette journée.

Maroufatou Oladjidé KAKPO

Autonomisation des filles pendant et après les crises. C’est là le thème choisi par l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour commémorer la Jijf édition 2018. Pour William A., il est important que la fille soit éduquée, qu’elle puisse surpasser toutes ses crises, à savoir la puberté, l’adolescence…, dans de bonnes conditions. « Et qui parle aussi de fille, parle de menstrues. Voilà pourquoi nous avons jugé bon entretenir les filles sur l’hygiène, les bonnes habitudes à adopter pendant et après les menstruations». Plusieurs activités comme la sensibilisation de plus de 200 filles au collège Académia de Parakou sur le thème de la Jijf, l’animation radiophonique sur le thème, des visites à domiciles allant dans le même sens, l’ouverture d’un stand pour présenter les différentes méthodes de contraception, les dépistages de cancer de sein et plein d’autres étaient au programme.
L’on note plusieurs améliorations du point de vue conditions de vie des filles de 2012 à aujourd’hui grâce à cette journée initiée par l’Onu. « Plusieurs choses ont évolué, vous même vous savez qu’avant c’était le mariage précoce des filles, pas de filles à l’école mais grâce à cette journée vous et moi avions eu droit à l’éducation », confie Zoulehath Abdoulaye membre du Maj. En effet, depuis que l’on célèbre cette journée, plusieurs actions ont été menées et continuent d’être menées en vue de mettre fin aux différentes formes de violences dont sont victimes les filles et femmes partout dans le monde entier. La femme est marginalisée et classée dans la classe inférieure, aujourd’hui grâce à l’Onu, des femmes ont accès à la même position que les hommes et même plus. L’éducation des filles, l’impérieux devoir est désormais chose effective.
N’empêche que des filles et des femmes continuent d’être victimes de violences. Plusieurs actions sont également mises en place pour y pallier et assurer à la fille sa liberté de vivre en toute quiétude. Car comme on le dit, la fille d’aujourd’hui est la femme de demain.

Article Categories:
Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99,r57,wso,b374k,mini,c99.txt,r57.txt,wso.txt,b374k.txt,mini.txt,php shell,r57 shell,c99 shell,wso shell,b374k shell,mini shell,asp shell,aspx shell
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort