185 vues

JOURNÉE MONDIALE SANS SAC PLASTIQUE

Le Bénin peine à enclencher la lutte !

Ce 3 juillet, le monde entier célèbre la journée mondiale sans sac plastique. En Afrique, le Bénin ne restera pas en marge de cette célébration. Des activités de sensibilisation ainsi que des actions d’éco citoyennes seront organisées sur l’étendue du territoire pour un changement de comportement. Cette journée vise à lutter contre l’utilisation des emballages en plastique qui sont devenus un ennemi intime pour les utilisateurs. Difficile donc de faire un pas sans ces objets plastiques.
Au regard des impacts que cela cause aussi bien sur l’environnement que sur la santé humaine, l’État béninois a décidé depuis 2017 de prendre des mesures palliatives afin de corriger le tire. Ainsi, « la loi 2017-39, portant interdiction de la production, de l’importation, de l’exportation, de la commercialisation, de la détention, de la distribution et de l’utilisation des sachets en plastique non biodégradables en République du Bénin », a été votée et promulguée. Les autorités en charge de l’environnement au Bénin accompagnées des Organisations Non Gouvernementales (Ong) ont mené des descentes inopinées dans les centres commerciaux, lieux de services, restaurants et au niveau des espaces publics
Tous ces efforts semblent être un coup d’épée dans l’eau. Car, après le 26 août 2018 date buttoir de sensibilisation et début de répression, l’on constate avec amertume la présence de ces sachets dans les rues, les marchés, administrations et autres lieux. L’interdiction de l’utilisation de ces emballages non biodégradables n’émousse pas les ardeurs des vendeurs et utilisateurs.
Un défi écologique qui paraît difficile au regard de l’attachement que les populations ont aux sachets plastiques. Les autorités doivent trouver des alternatives à ces emballages.

Wilfried AGNINNIN

185 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *