LEVEE DU CORDON SANITAIRE : La vie reprend son cours normal à Porto-Novo et à Cotonou

4 mois déjà | Écrit par
1 859 vues
3 1

 

Le gouvernement a décidé mercredi 06 mai dernier en conseil des ministres de la levée du cordon sanitaire. Une décision prise pour limiter la propagation de la pandémie du coronavirus. La levée du cordon est entrée en vigueur lundi 11 mai dernier au grand bonheur des citoyens qui saluent la célérité de la décision. A Porto-Novo, la vie a repris son cours normal avec l’ouverture de la circulation et la reprise des activités économiques.
La première remarque qui attire l’attention est l’affluence des véhicules sur les grandes artères de la ville, le passage des hommes et des femmes sans oublier les apprenants qui ont repris le chemin des classes. Les voyageurs n’ont plus à craindre pour leur passage car les voies sont désormais ouvertes.
Seulement, selon le communiqué du gouvernement “la levée du cordon sanitaire ne marque pas la fin de la pandémie au Bénin”. Le respect des mesures sanitaires à savoir, les gestes barrières dont le lavage des mains à l’eau et au savon, le port du masque en tout lieu, le respect de la distance de sécurité de 1 mètre, ceci, pour réduire la progression de la maladie. Toutes les autres mesures restent en vigueur. Il s’agit entre autres, l’interdiction de circulation des bus et minibus de transport en commun de personnes ; les mesures relatives aux frontières terrestres et aériennes ; la fermeture des bars, discothèques, églises, mosquées et autres lieux de culte, les plages et autres lieux de réjouissance ; l’interdiction aux taxi-moto de transporter plus d’une personne à la fois ; le port obligatoire de masque.
Grande satisfaction pour les populations de Cotonou
Le cordon sanitaire en dépit de son utilité a fortement causé d’impacts sur l’activité économique de Rachelle, commerçante de produits vivriers en gros en plein cœur de Cotonou. Ses activités ont considérablement chuté en raison de la situation géographique de ses partenaires privilégiés qui pour la grande majorité sont hors du cordon. « J’ai fait la pire recette de toute ma vie, au cours de la période de mise en œuvre du cordon. Mes clients m’appellent au jour le jour. Les taxis qui doivent nous aider à envoyer les produits surtaxent les clients qui finissent par décommander », dit-elle.
La reprise des activités est un ouf de soulagement pour Parfait Hountondji, chauffeur de taxi-ville à la gare routière de Jonquet à Cotonou. « Difficilement, j’arrive à nourrir ma famille. L’Etat nous avait interdit de rouler à l’intérieur du cordon. Nous qui sommes à Cotonou, on n’avait pas le choix. C’est une bonne nouvelle car nous pourrons désormais reprendre nos activités », se réjouit-il.
La nouvelle est diversement appréciée par les citoyens rencontrés. Si pour certains, le Gouvernement doit maintenir le cordon sanitaire en raison de l’évolution des chiffres, d’autres saluent la levée tout en invitant l’exécutif à accompagner la mesure d’appuis financiers à rejaillir sur les secteurs concernés.
Rappelons que le cordon sanitaire était autour des villes telles qu’Adjarra, Avrankou, Sèmè-Podji, Cotonou, Allada, Ouidah, Torri-Bossito, Toffo, Zè, Sô-Ava, Aguégués, Akpro-Missérété.

Charles HONVOH & Spéro A. AKOVOGNON

Catégorie :
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

izmir escort
php shell
istanbul escort bayan bilgileri istanbul escort ilanlari istanbul escort profilleri hakkinda istanbul escort sitesi istanbul escort numaralari istanbul escort fotograflari istanbul escort bayanlarin iletisim numaralari istanbul escort aramalari yapilan site istanbul escort istanbul escort