LUTTE CONTRE LA DÉSERTIFICATION A PARAKOU : La Fenapab en main verte avec 300 plants greffés d’anacardier

3 mois déjà | Écrit par
2 795 vues
1 0

 

Le mardi 16 juin dernier, la Fédération Nationale des Producteurs d’Anacarde du Bénin (Fenapab) a célébré sa première édition de la journée de mise en terre de l’anacardier. C’est le site de Kpassa Gambou, une localité située dans le troisième arrondissement de la ville de Parakou qui a été identifié pour la mise en place de 300 plants greffés d’anacardier. C’était en présence des producteurs, du Directeur Général de la Fenapab Issiakou Moussa, de sa présente Sahada Atta, des responsables des eaux et forêts, des autorités de la mairie de Parakou, des partenaires techniques et financiers.

Wilfried AGNINNIN

La Fédération Nationale des Producteurs d’Anacarde du Bénin (Fenapab) est engagée dans la lutte contre la désertification et la pauvreté. A cet effet, la faîtière a initié une journée de mise en terre de l’anacardier. Une idée conçue par les techniciens de la Fenapab afin de susciter et d’augmenter la production de l’anacarde au Bénin.
Pour le Directeur Général de la Fenapab Issiakou Moussa, l’initiative qui est à sa première édition sera désormais pérennisée chaque année dans les 35 communes d’intervention de la Fenapab. Il n’a pas manqué de saluer les partenaires techniques et financiers qui accompagnent la faîtière dans ses actions.

Selon la présidente de la Fenapab Sahada Atta, cette initiative s’inscrit dans le cadre de la 36e édition de la journée nationale de l’arbre. A l’en croire, la faîtière entend accompagner l’État central dans l’atteinte des objectifs du Programme National de Développement de la Filière Anacarde (Pndfa). Un programme dont l’objectif global est, « d’augmenter substantiellement la production de noix en passant de 100 000 tonnes par an en 2016 à au moins 200 000 tonnes par an en 2021 dont au moins 50% sont transformées au Bénin ». Elle a fait savoir qu’un programme d’entretien de ces plants est mis en place.
Tout en saluant l’action de la Fenapab, le représentant du maire de la ville de Parakou Raouf Aboumon et celui du directeur départemental de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche du Borgou Hakibou Moussa, ont démontré le rôle que joue l’arbre dans l’équilibre de l’écosystème. Ils ont invité chaque citoyen à planter un arbre avant de mourir.
Il faut rappeler que la Fenapab a son actif 45 314 producteurs membres dans 35 communes du Bénin dont 850 villages.

Catégorie :
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

istanbul escort
izmir escort
php shell
istanbul escort bayan bilgileri istanbul escort ilanlari istanbul escort profilleri hakkinda istanbul escort sitesi istanbul escort numaralari istanbul escort fotograflari istanbul escort bayanlarin iletisim numaralari istanbul escort aramalari yapilan site istanbul escort istanbul escort