111 vues

MESURES SÉCURITAIRES EN FIN D’ANNÉE A PARAKOU

Le commissaire Charles Kindédohoun en sensibilisation dans les églises

La période de fin d’année est souvent caractérisée par la recrudescence des actes d’insécurité dans les grandes villes du Bénin. Alors, pour que les populations du 2e arrondissement de Parakou passent ces périodes dans la quiétude et la sécurité totale, le commissaire de police Charles Kindédohoun mise sur la collaboration entre ses éléments et les populations. C’est ce qui justifie sa descente dans plusieurs lieux de culte situés sur son territoire qui est le 2e arrondissement de Parakou le dimanche 1er décembre dernier.

Dans les églises qu’il a eu à sillonner, le lieutenant de police a expliqué aux fidèles combien il a besoin de leur collaboration pour mener à bien sa mission qui est de sécuriser les personnes et les biens sur son territoire de compétence. Il a invité les uns et autres à adopter des comportements qui permettent de prévenir des cas de vols et autres infractions constatées en ces périodes sensibles. Ainsi, chaque citoyen doit avoir le réflexe d’informer la police des gestes suspects de tout individu remarqué dans les maisons et partout à travers le numéro vert 166. Il a également laissé à chaque étape de son périple son contact personnel pour tout renseignement. Le commissaire Kindédohoun a rassuré de ce que la police a l’obligation de préserver l’identité de ses informateurs.

A l’étape de l’église des Assemblées de Dieu temple Maranatha de Parakou situé dans le 2e arrondissement, le commissaire et sa troupe ont reçu la bénédiction du révérend pasteur Olivier Lokossou qui s’est réjoui de cette démarche fort louable qui rassure les populations. Ce dernier a exhorté ses fidèles à suivre les conseils du commissaire en évitant les comportements à risques au maximum.

Par cet acte, on peut affirmer sans ambages que le concept de la police communautaire est pleinement en marche à Parakou en général et dans le deuxième arrondissement en particulier.

Edouard ADODE

111 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *