MISE EN OEUVRE DU PROGRAMME REDEVABILITÉ PAR LA GFA CONSULTING GROUP : Une tournée pour présenter la phase 2 aux acteurs lancée

3 mois ago | Written by
2 119 vues
0 0

 

C’est la ville de Parakou qui a été choisie par la Gfa consulting group pour lancer la tournée d’information sur la phase 2 du Programme Redevabilité financé par la coopération Suisse. Cette deuxième phase tout comme la première, vise à créer un environnement où les organisations de la société civile, les citoyens et les médias interagissent avec l’Etat central pour offrir de meilleurs services à la population. L’équipe de la Gfa initiatrice de la tournée d’information qui se fera dans tous les départements du Bénin a présenté la phase 2 du Programme aux acteurs de la société civile, à des maires des départements du Borgou et de l’Alibori présents, aux promoteurs d’Organisation Non Gouvernementale et bien d’autres acteurs en présence du secrétaire général de la préfecture du Borgou.
Samira ZAKARI

Renforcer à la fois la demande, l’offre et l’interface entre la demande et l’offre de la redevabilité au niveau local et national dans une démarche de complémentarité avec les programmes de la Direction de Développement et de la Coopération (Ddc) et les initiatives des autres partenaires techniques et financiers. Tel est l’objectif du Programme Redevabilité financé par la Coopération Suisse.
De 2020 à 2024, ce programme sera conduit au Bénin par le cabinet Gfa Consulting Group Gmbh sélectionné à l’issue d’un l’appel d’offre internationale lancé.

Le chargé de mission du groupe Gfa Henri Gabriel Valot a, dans sa communication, fait savoir que « la redevabilité recouvre le fait de définir des buts et objectifs clairs, d’assumer la responsabilité de les atteindre et d’accepter d’être éventuellement sanctionné en cas de non-respect des engagements pris ». Selon lui, le groupe Gfa veut à travers le Programme Redevabilité amener les acteurs de la société civile, les médias et les citoyens à jouer leur rôle critique et à faire part des différents besoins des populations à l’Etat central au niveau communal comme local afin que les autorités puissent à leur tour satisfaire ces besoins et améliorer la qualité des services offerts aux populations.
Alors, pour cette phase 2, le Programme Redevabilité s’intéressera à 4 domaines stratégiques qui sont, la santé, l’éducation, l’eau et l’assainissement, et l’Etat civil. Ce programme travaillera avec les ministères de la justice, de l’économie et des finances, et de la décentralisation pour l’atteinte des objectifs.


Pour ce qui concerne les axes d’interventions du programme, le chargé de programme de la Coopération Suisse Serge Camille Tonoukouin se veut plus précis. « En terme d’axes, il y en a 4. On s’assure que les populations jouissent de leur bien-être sur le plan social, éducatif; on s’assure de l’autre côté que les autorités aussi rendent compte et sont bien appréciées par les populations. On s’assure que les institutions de régulation et de contrôle notamment la justice, le parlement, les médias, arrivent à contrôler si tout se passe bien. S’agissant du dernier axe qui est transversale, il s’agit de veiller à ce que les Ong améliorent aussi leur gouvernance interne avant d’aller interpeller les porteurs de responsabilités », a expliqué Serge Camille Tonoukouin.

Le maire de Parakou et le secrétaire général de la Préfecture, ont en ce qui les concernent, remercié la Gfa consulting group et la Coopération Suisse pour avoir choisi la ville de Parakou pour le lancement de ce programme. A en croire l’autorité préfectorale, ceci cadre parfaitement avec la vision du gouvernement qui est de faire du Bénin un modèle de bonne gouvernance en Afrique d’où la place prépondérante accordée à la redevabilité et à la participation citoyenne aux actions de développement dans le Programme d’Action du Gouvernement (Pag).
Pour Jacob Toudonou, directeur départemental de l’enseignement maternel et primaire, la Redevabilité leur permettra en tant qu’autorité d’améliorer les services de base au niveau des communautés.

À la fin des travaux, les participants se disent satisfaits de la présentation faite de la phase 2 du Programme Redevabilité.

 

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Décentralisation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *