107 vues

MOBILISATION DES RECETTES SUR LE FONCIER DANS LE BORGOU

L’Adécob multiplie des stratégies

L’Association pour le Développement des Communes du Borgou (Adécob) grâce au soutien de la Coopération Suisse a organisé le jeudi 14 novembre dernier à Parakou un atelier de réflexion sur les stratégies d’amélioration du système de recouvrement des impôts sur le foncier dans le Borgou. Cette séance vise à réfléchir sur les stratégies à mettre en œuvre pour une meilleure mobilisation des recettes sur le foncier. Les travaux se sont déroulés en présence du représentant du préfet du Borgou, de quelques maires, des chefs services des affaires domaniales, des agents du service des impôts et des chefs services de la mobilisation des ressources financières dans les mairies du département du Borgou.

Wilfried AGNINNIN

Le développement local est rendu possible grâce à la mise en œuvre de certains paramètres. Parmi ceux-ci figure la mobilisation des ressources propres dans les collectivités locales qui constituent un maillon incontournable dans le processus de développement à la base. Et pour accomplir cette mission, des stratégies et systèmes s’avèrent indispensables. C’est d’ailleurs le bien fondé de cet atelier de réflexion qu’a organisé l’Adécob à l’endroit de ses acteurs de recouvrement des impôts sur le foncier.

Dans son discours d’ouverture le premier vice-président de l’Adécob Mifoutaou Salihou a fait savoir que les communes éprouvent d’énormes difficultés dans la mobilisation des ressources propres. Le faible recouvrement des recettes sur le foncier bâti et non bâti dans les communes du Borgou en est une épreuve. Cet atelier vient donc selon lui à point nommé pour améliorer le niveau de recouvrement des recettes sur le foncier. Cependant, souligne Mifoutaou Salihou, « pour l’ensemble des communes du Borgou, les recettes sont en progression régulière et passent de 398 596 305 F cfa en 2010 à 2 748 136 107 F cfa en 2018 soit une augmentation de 589% ».

En procédant au lancement des travaux, le représentant du préfet du Borgou Mohamed Lawani a mis un accent sur la nécessité pour les communes à s’activer davantage dans la mobilisation des ressources propres. A l’en croire, les collectivités locales doivent aller au-delà des aides des partenaires techniques et financiers ainsi que celle de l’État. Mohamed Lawani a invité les participants à une attention particulière au cours des travaux de l’atelier pour des propositions fortes de stratégies de recouvrement des impôts sur le foncier dans le Borgou.

A la fin de cet atelier, des travaux en panel ont permis aux participants non seulement de proposer des stratégies pour une meilleure mobilisation des ressources mais aussi pour relever les difficultés rencontrées sur le terrain. Pour ce faire, un document stratégique de recouvrement des recettes sur le foncier dans le Borgou sera mis en place pour servir de boussole aux communes.

Quotidien Daabaaru, leader de la presse écrite dans le septentrion

107 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *