MORT LES ARMES A LA MAIN : Le feu Bernard Mohamed Chabi a reçu des hommages bien mérités

2 ans ago | Written by
4 060 vues
0 0

Le préfet Cissé entouré du Ddpr et du Ca3 rendant hommage au défunt

Retrait du corps

Les parents du défunt

Les hommages des frères d’armes au défunt

MORT LES ARMES A LA MAIN

Le feu Bernard Mohamed Chabi a reçu des hommages bien mérités

C’est la Direction Départementale de la Police Républicaine du département du Borgou qui a servi de cadre à la présentation des hommages de la Police Républicaine au feu Sous Brigadier de Première Classe Bernard Mohamed Chabi, rappelé à Dieu le mardi 09 Octobre dernier. Le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, le Directeur Départemental de la Police Républicaine, Pacôme Anato, les chefs d’arrondissement, les représentants des différents corps de l’armée, les élus locaux, les parents et amis du défunt, ont fait le déplacement ce samedi 13 Octobre pour rendre un vibrant hommage au feu Bernard Mohamed Chabi.

Wahabou ISSIFOU

La mort dans l’âme, les larmes aux yeux, le chagrin, l’amertume, la tristesse, le désarroi et les respirations profondes sous un ciel assombri dans une atmosphère peu ordinaire. Voilà ce que présentait cette journée dans la cour de la Direction Départementale de la Police Républicaine du Borgou. Une journée pour rendre un dernier hommage au feu Bernard Mohamed Chabi, désormais ex sous brigadier de première classe.

Le représentant de la promotion de l’illustre disparu, Hamed Béchir Migan a dans sa prise de parole la voix tremblante, montré par un verset biblique que, « l’homme n’est maître de son souffle pour pouvoir le retenir et il n’a aucune puissance sur le jour de sa mort, il n’a ni point de délivrance dans ce combat ». Pour lui, le défunt qui devrait faire ses 14 années de service le 17 octobre prochain, était un camarade qui a toujours fait preuve de courage et de détermination dans l’exercice de sa fonction. « Dans la mort, Mohamed Chabi Bernard, tu as trouvé une nouvelle vie. Seul un rideau aujourd’hui nous sépare de toi. Tu n’es pas parti … en acceptant verser ton sang, tu as démontré qu’on ne choisi pas le métier des armes pour tuer, mais pour protéger la population », dixit-il.

Pour Amadou Mohamed Chabi, représentant la famille du disparu, Mohamed Chabi Bernard n’est pas tombé au hasard. « …il est tombé parce qu’il est policier, il est tombé parce qu’il exerce un métier où l’on prend service chaque matin sans jamais savoir ce que l’on va rencontrer au cours de sa journée de travail… », a-t-il ajouté. En remerciant le Préfet Djibril Mama Cissé et le Ddpr Pacôme Anato, il a prié que l’âme du défunt repose en paix.

Pacôme Anato, Directeur Départemental de la Police Républicaine du Borgou, représentant le Directeur Général de la Police Républicaine, a avant la lecture de l’oraison funèbre présenté les circonstances dans lesquelles le brave policier est tombé. « …nous tous avons opté comme toi pour le sacrifice suprême. Mourir au champ de bataille n’est qu’une victoire. Mourir pour la Nation et au nom du peuple n’est qu’une distinction rendant le soldat héro. Bernard est parti, convaincu que ses frères d’armes seront à la hauteur de ses attentes … », a-t-il martelé en appelant au nom de l’illustre disparu ses collègues à continuer le combat dans le courage et la détermination pour mettre hors d’état de nuire ces hors la loi de la ville de Parakou et de ses environs. La lecture de l’oraison funèbre par le Ddpr a tracé tout le parcours combien honorable du vaillant policier. Pacôme Anato a enfin au nom du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, au nom du Directeur général de la Police Républicaine et de tout le personnel de la police républicaine, présenté les condoléances les plus attristées à la famille éplorée.

Après 13 ans 11 mois et 22 jours de service effectif, Bernard Mohamed Chabi a accompli les tâches à lui confier avec rigueur, dévouement et conscience professionnelle tout en servant dans le respect stricte de la discipline militaire. Il a œuvré pour la tranquillité et la sécurité des citoyens de son pays.

Le recueillement, la minute de silence et le retrait du corps ont mis un terme à la cérémonie.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


asp shell
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort