MUNICIPALES ET COMMUNALES DU 17 MAI  : Les statistiques de Rifonga sur le positionnement des femmes

5 mois déjà | Écrit par
2 252 vues
0 0

 

La faible représentativité des femmes dans l’arène politique béninoise devient de plus en plus inquiétante. Pourtant depuis 1960 à ce jour, les gouvernements qui se sont succédé ont toujours démontré leur volonté de faire la promotion des femmes pour leur meilleure représentativité pendant les différentes élections. Une envie qui s’est encore plus manifestée avec le gouvernement de la rupture. Pour rappel, lors des élections législatives passées, les partis politiques en lice ont pris l’engagement de positionner au moins 40% de femmes sur les différentes listes. Mais le constat était désolant une fois les positionnements faits. Le même discours a été tenu encore pour les communales du 17 mai prochain. Et malgré les nombreuses sensibilisations des Organisations Non Gouvernementale (Ong) au Bénin à l’endroit des partis politiques pour accorder une bonne place aux femmes lors des positionnements, aucun changement n’a été observé. À la publication des listes par la Cena, c’était le statu quo. Selon un travail effectué par Rifonga sur la situation nationale de positionnement des femmes, on constate que seulement 9,43% des femmes ont été positionnées contre 90,57% d’hommes. Plus loin, 7,93% de femmes ont été positionnées titulaires contre 92,07% d’hommes. En plus, elles ont été positionnées titulaire à partir de la 4e et 5e place, où elles n’auront que de faible chance d’être élues. Et sur les 5 partis en lice pour ces élections, seulement le parti Udbn de l’amazone Claudine Prudencio a réuni 489 femmes suivi du Prd avec 421 femmes. Aussi les départements du Littoral et du Borgou ont-ils positionnés le plus grand pourcentage de femmes titulaires et suppléantes, soit respectivement 19,19% et 9,03%. Des statistiques qui désolent et viennent remettre sur le tapis le vrai rôle des femmes en politique et en même temps la mauvaise volonté des responsables des partis politiques à faire la promotion de la femme. Pourquoi tourner dos à ces femmes quand vient le moment du partage ? N’ont-elles pas les aptitudes nécessaires pour gérer au même titre que les hommes ? Pourtant les femmes ont suffisamment montré qu’on pouvait leur faire confiance sur tous les plans. Elles sont nombreuses à s’affirmer de plus en plus et à démontrer leur force en politique.

Il est tant que la femme soit traitée à sa juste valeur et au même titre que l’homme en politique. Il va falloir aussi que les femmes sortent de leur mutisme et se battent pour leurs droits afin que les décisions les concernant soient prises par elles-mêmes.

Samira ZAKARI

Catégorie :
A la une · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

istanbul escort
izmir escort
php shell
istanbul escort bayan bilgileri istanbul escort ilanlari istanbul escort profilleri hakkinda istanbul escort sitesi istanbul escort numaralari istanbul escort fotograflari istanbul escort bayanlarin iletisim numaralari istanbul escort aramalari yapilan site istanbul escort istanbul escort