NOUROU DINE SAKA SALEY AU SUJET DES DECLARATIONS D’ARMAND GANSE : « Des propos idiots et abjects naissent parfois des idéologies tout aussi abjectes »

1 mois déjà | Écrit par
262 vues
0 0

Les propos tenus par le directeur général de la Société de Gestion des Marchés Autonomes du Bénin (Sogéma) continuent de susciter moult de réactions. Révolte, indignation et consternation sont entre autres états d’âme de la plupart des personnalités publiques touchées parmi lesquelles le juriste Nourou Dine Saka Saley, qui ont aussitôt réagi et qui condamnent avec véhémence lesdits propos.

(Lire sa déclaration)

Spero A. AKOVOGNON (Cpt Atlantique-Littoral)

« Je suis le fruit d’une femme peulh donc foulbé par ma naissance. Je ne suis pas de cette catégorie de personne qu’il faille ranger certains propos qui ont rapport à la race, à l’ethnie dans le champ politique ou dans les aléas du combat politique. Je ne fais pas cette idiotie de considérer certains propos comme étant inhérent aux combats politiques parce que je me dis, des propos idiots et abjects naissent parfois des idéologies toutes aussi abjectes. Il faut donc les détruire à la racine pour que jamais nos enfants ne les entendent. Et que ça devienne des propos qui deviennent des propos d’évangile. Parce qu’on dit souvent que personne ne nait raciste, personne ne nait méchant, personne ne nait suprématiste, tout dépend de l’environnement dans lequel nous baignons et sui fait de nous ce que nous devenons après ».

« J’ai entendu les propos du directeur général de la Sogéma, Mr Armand Gansè. Je prends sur moi la décision de lui donner ce titre de monsieur parce que je pense à sa progéniture, je pense aux personnes qui seront les dommages collatéraux de ces propos les plus abjects. J’ai entendu ces propos et je ne veux pas du tout aller sur un terrain politique parce que j’estime qu’ils sont sortis du domaine politique. Aucun combat politique ne justifie qu’on s’en prenne à la vertu d’une ethnie, aucun combat politique ne peut expliquer qu’on tienne de tels propos sur les mères, les femmes et les enfants filles d’une ethnie. Il a dit ceci ‘’ils iront chercher un peulh, ceux qui n’ont pas de totem. Leur femme, il suffit de les couvrir pour ne rien s’interdire avec elles’’. C’est cette partie de ses propos qui me pousse à faire cette vidéo parce que je me dis, qu’il n’y a aucun combat politique qui justifie qu’on puisse tenir de tels propos. Ma mère est peulh, Mr Armand Gansè mais ma mère n’est pas une trainée, ma mère n’est pas une femme peulh de mœurs légères. Je laisse la responsabilité à ceux dont il est le compagnon de parti politique de déduire si c’est ce genre d’éducation qu’il y a au sein de leur famille politique. Ces propos pour mou ne sont pas du tout du régionalisme mais c’est beaucoup plus grave à mon sens. Ce sont des propos à relent suprématiste ».

« Je fais cette vidéo surtout pour que les personnes qui revendiquent son nom, les personnes qui sont de sa famille, sa progéniture ne soient pas des dommages collatéraux mais peut-être que Armand Gansè ne sait pas que la communauté peulh au monde est étendue sur tous les pays de l’Afrique de l’Ouest. Etendue aussi dans certains pays de l’Afrique central. Chaque fois que ce mot va retentir dans les oreilles d’un être humain, ses propos qu’il a tenus qui touchent à l’honorabilité de la femme peulh, de la mère peulh, de la fille peulh, qu’il sache qu’il a insulté chaque membre de cette communauté de 250 millions de personnes ».

Catégorie :
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *