PASSAGE DU MINISTRE D’ETAT BIO TCHANE SUR L’EMISSION ‘’ LE TEMPS DES MOISSONS’’, « Notre objectif, c’est zéro éléphant blanc… » . Plus de 150% du financement public du Pag mobilisé

3 semaines déjà | Écrit par
420 vues
0 0

 

A un an de la fin du quinquennat du président Patrice Talon, le ministère du plan et du développement avec à sa tête le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané peut s’en féliciter des prouesses réalisées. En effet, de son passage sur l’émission spéciale « Le temps des moissons » sur la télévision nationale, le 30 avril dernier dans le but de faire le bilan des quatre ans de gouvernance du président Patrice Talon, il ressort que le ministère du plan et du développement, chargé de la mobilisation des ressources dans la réalisation du Programme d’Actions du Gouvernement (Pag), a largement dépassé les objectifs initialement fixés.

Wahabou ISSIFOU

5.500 milliards de francs Cfa. Ce sont là, la bagatelle somme mobilisée fin décembre 2019 par le gouvernement du Président Patrice Talon. Cette somme représentant plus de 150% de la mobilisation attendue du secteur public montre à suffisance que le numéro 2 du gouvernement de la rupture a vraiment anticipé sur les choses.

En quatre années, le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané à travers son ministère a joué un rôle très capital en raison du caractère transversal de son portefeuille. En témoigne les réalisations des projets dans les domaines de l’eau, de l’énergie, de l’agriculture et bien d’autres. « Il n’y a pas de vent favorable à celui qui sait où il va. Dès les premiers jours du quinquennat, nous avons convenu avec le chef de l’Etat de revenir à la planification prospective, stratégique et opérationnelle », a indiqué l’autorité ministérielle ; ceci pour rappeler la naissance du Plan National de Développement (Pnd), du Programme de Croissance pour le Développement Durable (Pc2d) et du Programme d’Action du Gouvernement (Pag), tous inspirés de la vision Alafia 2025.

Le suivi, l’autre atout du ministère du plan

Si la réalisation des actions du Pag a connu un franc succès, c’est bien évidemment le suivi qu’a insufflé le second homme fort du gouvernement Talon. Il a d’ailleurs fait savoir cela en précisant que, « notre objectif, c’est zéro éléphant blanc parce que nous avons une structure qui est relativement efficace ». Cette soif de la bonne gestion a également permis la réalisation de plusieurs avancées dans la mise en œuvre des Objectifs du Développement Durable (Odd). Ainsi, en 2017 et 2018, le Bénin a passé avec brio les évaluations volontaires initiées par les Nations-Unies. Il a également réalisé le casting des Odd et pareil pour la table ronde sur le P20 avec la Suisse, afin de déterminer les actions capitales à mener à l’endroit des 20% de béninois les plus pauvres.

Toujours dans le but de permettre une complémentarité d’actions avec l’Etat, le ministère du plan et du développement a initié des concertations périodiques avec les Organisations Non Gouvernementales (Ong) installées au Bénin. Même chose à l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique (Insae) où de grandes réformes sont engagées pour faire de lui l’un des plus performants de l’Afrique afin de produire des données fiables et acceptées de tous, selon le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané.

Catégorie :
A la une · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *