PENDANT QUE LAURENT TOSSOU VEUT PROCÉDER À DES RECOUVREMENTS FORCÉS, Les guichets de la Sbee fermés dans les 2KP

2 ans ago | Written by
1 458 vues
0 0

PENDANT QUE LAURENT TOSSOU VEUT PROCÉDER À DES RECOUVREMENTS FORCÉS,

Les guichets de la Sbee fermés dans les 2KP

. Les abonnés de cette région ne peuvent payer difficilement les factures et cartes de recharge qu’une fois toutes les deux semaines à défaut de se rendre à Natitingou

C’est désormais clair, nous sommes dans un pays à deux vitesses où il y a des opprimés et des privilégiés. C’est le moins qu’on puisse dire si en plus de l’enclavement que subit la région de Kouandé, Kérou et Péhunco pour faute de routes, les abonnés de la Société Béninoise d’Energie Électrique (Sbee) sont obligés de se rendre au chef-lieu du département (Natitingou) pour payer leurs factures d’électricité et les cartes de recharge.

Un abonné qui a une facture de 1500f ou veut acheter une recharge de 2000f, doit quitter Kouandé (55km), Kérou (93) ou Péhunco (148) pour être satisfait. C’est malheureusement la triste réalité de mes parents des 2KP. Et cela se passe au Bénin.

Dans l’optique de comprendre la situation, il m’a été servi que les chefs agences autrefois installés dans ces communes géraient mal les fonds, d’autres auraient détourné des sous. Cette nouvelle mesure qui condamne les populations à souffrir le martyr ne serait qu’une réforme qui devait conduire à l’installation de guichets numériques. J’y ai cru et même défendu jusqu’à ce qu’on me dise que les agents passeront une fois par deux semaines pour le recouvrement et ce, pour une durée indéterminée. Et pire, ce lundi 18 juin où devait démarrer le recouvrement programmé, les abonnés ont entendu en vain les agents de la Sbee.

C’est maintenant clair comme l’eau qui coule des hauteurs de l’Atacora. La région des 2KP est condamnée à souffrir le martyr. Tel a toujours été le cas et ce n’est certainement pas demain la fin.

C’est inconcevable que dans un pays comme le notre à l’ère où on a opté pour la rupture, que de telles choses se passe. Priver une région de routes et lui priver d’électricité encore est synonyme de crime. C’est une injustice que même Dieu aura du mal à pardonner.

Mais quel péché avons-nous commis pour mériter un tel sort ? On ne peut opprimer une région comme ça tout le temps.

Je suis sûr que le Chef de l’État Patrice Talon n’est pas au courant de cette situation. J’ose croire que ce texte lui parviendra et il agira très incessamment pour corriger l’injustice car trop c’en est trop.

Barnabas OROU KOUMAN (BOK)

Article Categories:
Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99,r57,wso,b374k,mini,c99.txt,r57.txt,wso.txt,b374k.txt,mini.txt,php shell,r57 shell,c99 shell,wso shell,b374k shell,mini shell,asp shell,aspx shell
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort