PERIODES DE VACANCES A PARAKOU : Ces jobs qui occupent les vacanciers

2 ans ago | Written by
2 071 vues
0 0

PERIODES DE VACANCES A PARAKOU

Ces jobs qui occupent les vacanciers

A peine les vacances et ils se livrent déjà à des activités génératrices de revenus. Eux, ce sont ces écoliers, élèves et étudiants qui passent leurs périodes de vacances d’une autre manière. Pour la majorité de ces apprenants les vacances ne signifient pas, périodes de repos mais plutôt de préparatifs de la rentrée prochaine. Ainsi, ils s’occupent de différentes manières avec le même objectif, celui de pouvoir regrouper le maximum de ressources financières pour aider les parents et assumer les dépenses de la prochaine rentrée. Dans cette quête d’un avenir meilleur, ils sont parfois confrontés à d’énormes obstacles. Certains s’en sortent même avec des séquelles.

Maroufatou KAKPO (Stg)

Après neuf mois de cours assidus, les apprenants bénéficient de deux mois de vacances pour se reposer avant d’entamer la rentrée académique suivante. Pour certains c’est le moment d’aller à la découverte de certaines villes ou de rendre visite à certains membres de la famille, ou encore se reposer devant les bandes dessinées et films, puis suivre des cours de vacances à domicile afin de préparer la rentrée prochaine. « Pendant les vacances, je me repose un peu en regardant la télé et en faisant des promenades pour me divertir, c’est le repos », affirme Célia Agossou. Si c’est ainsi que sont perçues les périodes de vacances par Célia et plein d’autres enfants, tel n’est pas le cas pour certains.

Périodes de vacances, périodes de jobs

Ils sont nombreux les apprenants qui occupent leurs périodes de vacances par de petits jobs plus précisément des ventes à la sauvette. Un tour aux carrefours de la cité des Koburu et ils sont là. Les articles à la main ou sur la tête. De la vente des condiments aux produits cosmétiques en passant par la vente des produits vivriers tels que les arachides, le maïs, sans oublier les oranges, les bananes, les ananas, des jus de fruits et pleins d’autres articles. Certains passent de maison en maison ou chez les propriétaires des magasins pour leur proposer des offres de services moyennant une rémunération. Tout ceci dans un seul but, celui de regrouper le maximum de ressources pour assurer les dépenses de la rentrée académique prochaine. « Les vacances ont déjà commencé donc j’ai commencé mon job de vente de produits chinois », confie Jean-Baptiste élève en classe de 1ère au Ceg Albarika avant de poursuivre, « l’argent que je vais gagner c’est pour pouvoir assumer mes dépenses car j’ai plus personnes sur qui compter donc c’est comme ça je fais pendant les vacances ». A Roukayath Baco étudiante en 1ère année de droit de renchérir, « mes sœurs et moi pendant les vacances on se livrent à de petits travaux pour avoir d’argent à économiser afin de bien commencer la rentrée prochaine, aussi pour aider les parents ». Que ce soit l’une ou l’autre des activités menées par ces jeunes, la finalité est soit pour aider leurs parents dans les dépenses, soit c’est pour se prendre en charge soi-même. De nobles habitudes à encourager.

Un piège pour certains jeunes imprudents

Malheureusement, certains jeunes finissent les périodes de vacances avec des séquelles. Des séquelles issues des jobs de vacances ou parfois même des promenades de distraction. En effet, il n’est pas rare de voir certains jeunes empêcher de reprendre les cours comme prévu à cause des accidents survenus au-cours des vacances. Les filles sont les plus vulnérables. Bon nombre d’entre elles attrapent des grossesses précoces et involontaires au cours de ces périodes et donc impossible de reprendre les cours. Les auteurs de ces grossesses, les élèves surtout apprenants, sont obligés d’abandonner les bancs pour pouvoir chercher de quoi s’occuper et subvenir aux besoins de la fille enceinte. Devenant de façon prématurée, futur papa, ils sont obligés de se convier à leur destin.
Mise à part ce cas, certains jeunes prennent goût à la facilité et se laissent ainsi aller à la dérive. Des filles prenant goût au gain facile, gagner de l’argent rapidement et facilement à la sueur de leur fesses et de leur entre-jambes. Des garçons, au vol et à la délinquance.

Les jobs de vacances comme ils les appellent, sont bons en leur sein en ce sens qu’ils permettent aux jeunes de très tôt entrer dans la vie active, apprendre les réalités de la vie, aider les parents, éviter la lassitude, le vol, l’oisiveté. Il est important que les jeunes apprennent à se faire de l’argent bien-sûr de l’argent issu de travaux sains, des activités saines. Donc à ce propos les autorités à divers niveaux et les parents sont interpelés afin de surveiller les enfants et les couvrir surtout de conseils. Les jeunes apprenant se livrant aux jobs de vacances ne doivent pas s’éloigner de leur but, réussir à rassembler le maximum de moyens pour assurer les dépenses de la rentrée prochaine. Et ainsi, ils doivent éviter et même s’éloigner de tout ce qui pourrait les conduire à la dérive ou les empêcher de reprendre normalement les chemins des classes à la fin des vacances.

Article Categories:
Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


asp shell
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort