PIERCING ET TATOUAGES : Quand la mode fait saigner la jeunesse

2 ans ago | Written by
2 866 vues
0 0

PIERCING ET TATOUAGES

Quand la mode fait saigner la jeunesse

Le piercing et les tatouages restent l’apanage d’une jeunesse sans frontière qui est tentée de tout faire pour se faire remarquer dans la société. Ces pratiques connaissent un regain de popularité, principalement auprès des plus jeunes. Face à l’ampleur de cette mode et les déconvenues qui y sont liées, on est à même de se demander à quoi bon de se mortifier et même de s’exposer à des affections au nom d’une mode?

Faïssal BAGNAN (stg)

Du simple nom inscrit sur une partie de la peau à des inscriptions et dessins sur tout le corps, le tatouage devient de plus en plus la marque d’une frange de la jeunesse qui se dit branchée. À l’origine, ces marques sur la peau étaient des signes d’appartenance à un groupe tribal, religieux, de pirates, d’anciens prisonniers ou de légionnaires. Mais c’était aussi une manière de marquer de manière indélébile certaines catégories de gens comme les esclaves ou les prisonniers. Mais les raisons pour lesquelles les gens choisissent d’être tatoués sont diverses, identification à un groupe, cosmétique, rituelles, religieuses et utilisations magiques sont les plus fréquentes. Le tatouage est réalisé avec un dermographe, des aiguilles et des colorants. C’est un travail d’artistes déclare Ibrahim Madjidou artiste tatoueur, «Je pratique le piercing et le tatouage, c’est mon job et j’arrive à m’en sortir ». La jeunesse est tentée de tout faire voire des extrêmes pour se faire voir. Cette mode est en même temps accompagnée du piercing qui consiste à se faire percer certaines parties du corps pour y mettre des boucles. En dehors des oreilles qui sont percées chez les femmes de certaines cultures, désormais ce sont les hommes et femmes qui se font percer le nez, les nombrils, les lèvres, le bout de la langue et même le sexe pour d’autres. Cependant, les piercing et tatouages ne font pas bonne impression et restent la chose des délinquants. C’est du moins l’avis de certaines personnes, surtout celles d’un certain âge. Et même dans le rang de la jeunesse jusque là encore les piercings et tatouages ne requièrent pas l’assentiment de tous. C’est une dépravation pensent certains. Dame Solange commerçante dit, «Je ne permettrai pas de mon vivant à mes enfants de se tatouer ni faire les piercings exagérés car pour ma part ça ne fait pas bonne impression». Mais certaines personnes n’y trouvent pas de problème, c’est un fait de beauté et de séduction. Irène Tchando coiffeuse confirme, «Je me suis tatouer bien que mes parents n’aient pas approuvé. Mais je l’ai fait pour attirer l’attention de mon homme sur moi». Cependant, la réalisation d’un tatouage n’est pas sans danger.

De la mode à des affectations graves

Nonobstant, les douleurs ressenties lors de ces opérations, le tatouage et le piercing constituent de véritables canaux pour certaines affections à long terme. Le tatouage peut être considéré comme un petit geste médical avec une effraction de la barrière cutanée et rupture des petits vaisseaux de la peau. Par la suite, la présence des corps étrangers dans la peau s’accompagne d’une réaction inflammatoire permanente car la peau tente de se débarrasser petit à petit de ces colorants, qu’il considère comme des intrus.
Le piercing et le tatouage sont décoratifs ou identitaires. Mais ils s’accompagnent d’un risque infectieux cutané et aussi de réactions allergiques. La meilleure façon de prévenir ces risques est de les connaître et de les prendre en considération. Endocardite, Inflammation de l’endocarde, enveloppe du cœur, due à un germe véhiculé par le sang. Cette infection est potentiellement mortelle. L’ostéomyélite, infection des os et des articulations due à un germe véhiculé par le sang, le plus souvent un staphylocoque. La septicémie (ou bactériémie), c’est l’empoisonnement du sang par des bactéries. Il peut s’agir des mêmes bactéries à l’origine de méningite. Ces maladies sont potentiellement mortelles. La transmission de l’hépatite c, maladie du foie d’origine virale pouvant mener à la cirrhose et au cancer du foie», d’après un article de E-sante publié le 25 février 2008.
Ainsi, s’il est vrai, que l’homme doit prendre soin de son corps et être à la mode, il serait important de savoir raison gardée pour ne pas se jeter dans la gueule du loup en voulant plaire aux autres.

Article Categories:
Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort