PORT DES SOUS VÊTEMENTS DE FRIPERIES : Les risques que courent certaines femmes dans l’ignorance

2 ans ago | Written by
2 990 vues
0 0

PORT DES SOUS VÊTEMENTS DE FRIPERIES

Les risques que courent certaines femmes dans l’ignorance

Les friperies occupent une place importante dans le mode vestimentaire des Béninois. Celles qui attirent plus l’attention des femmes sont les sous vêtements. Mais il importe de savoir que l’utilisation des dessous nécessite des soins particuliers pour ne pas contracter des maladies par le biais de leur port.

Véronique TAKOU et Faissal BAGNAN (stg)

Les friperies sont en général des vêtements et sous-vêtements déjà utilisés par d’autres personnes. Elles sont conditionnées et renvoyer sur d’autres marchés surtout en Afrique. Cependant, celles qui retiennent plus l’attention sont les dessous féminins. Soutien-gorge et slips sont les sous vêtements dont elles en raffolent. Ces dessous selon elles sont de meilleures qualités et résistants que les neufs. C’est ce que nous confirme Geneviève Agbogbou, une vendeuse de friperies au marché Rose-Croix à Parakou « Les femmes aiment les friperies parce que c’est des produits de qualité. Ça ne se gâtent pas vite c’est souvent unique en son genre et très jolie ». « Moi j’adore les friperies surtout les soutiens et slips. Je me sens bien dedans et c’est très jolie », déclare Sossou Anne jeune fille vivant à Parakou. Ainsi, pour certaines d’entre elles, c’est l’habitude et pour d’autres c’est le goût. « Ma mère est vendeuse de friperies bien avant ma naissance. J’ai tout le temps utilisé la friperie. Aujourd’hui je vends aussi et je rends grâce à Dieu. », affirme dame Solange vendeuse de friperies au marché Zongo à Parakou. Autant les femmes adorent les dessous féminins, autant d’autres préfères les dessous à l’état neuf à cause du doute sur l’hygiène de ces derniers. Quelles sont les conditions hygiéniques des dessous de friperies ?

Conditions hygiéniques des dessous féminins et la nécessité d’en prendre soin

De plus en plus les jeunes filles adoptent les friperies dans leurs garde-robes. Plusieurs raisons expliquent ce choix. Certains estiment qu’on retrouve la qualité et le choix est unique. D’autres y vont parce que le coup est accessible. Tous y vont mais peu en savent la provenance et l’état hygiénique de ces dessous qui touchent les parties intimes de la femme. Les propos de Dassi immaculée étudiante n’en disent pas moins, « j’ai adopté les friperies à cause de la qualité qu’on y trouve. Je sais que c’est risqué parce qu’on ne connait pas la santé de celle qui a utilisé avant ». Par contre d’autres n’y vont pas juste pour se préserver des maladies liés à ces vêtements et sous-vêtements. Cherifath Yoma étudiante à l’Université de Parakou en témoigne, « je n’aime pas les friperies et les sous-vêtements en général par ce que je ne veux pas prendre le risque d’attraper les infections ou maladies comme le sida ».
Certes, il faut aller vers les choix de qualités mais il importe de bien prendre soin de ce que l’on veut mettre sur son corps si cela a déjà été utilisé par d’autres personnes afin de ne pas contracter les maladies suite à la mauvaise condition d’hygiène. Ainsi, laver avec précaution les tenues de la friperie avant utilisation, sera un moyen sûr de prévenir certaines maladies et infections de la peau et des parties intimes de la femme.

Article Categories:
Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


asp shell
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort