PREMIER DOSSIER À LA SESSION CRIMINELLE DE LA CRIET : Un militaire ivoirien écope 10 ans de prison

3 semaines ago | Written by
2 483 vues
0 0

 

La première session criminelle de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (Criet) s’est ouverte le mardi 10 novembre au siège de l’institution à Porto-Novo. Le premier dossier examiné est celui d’un militaire ivoirien qui est condamné à 10 ans de prison ferme pour faux en écriture publique et diffusion de fausses nouvelles.
Âgé de 46 ans, il est de nationalité ivoirienne, ancien agent de renseignements dans son pays. Ayant rejoint le Bénin suite au changement de régime, il s’est fait établir une carte d’identité avec la complicité d’un gérant de bar à Parakou. Dans la foulée, il s’est donné l’habitude de donner de fausses alertes relatives à des coups d’État qui viseraient certains pays tels que le Niger, le Mali, la côte d’Ivoire. Si dans les autres pays le coup a marché, ce n’est pas le cas au Nigeria. Très tôt, le pot aux roses a été vite découvert et il a été mis aux arrêts puis remis au Bénin. Plus de 60 millions de francs cfa ont été retrouvés après les alertes données par l’accusé. A la barre hier mardi, il a nié tous les faits et plaide non coupable. Le ministère public, représenté par Gilbert Togbonon, a requis 10 ans de prison ferme contre lui pour faux en écriture publique et diffusion de fausses nouvelles. La même peine sera réitérée pour le délibéré.

Charles HONVOH

Article Categories:
Actualité · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort