PRISE EN CHARGE DE LA CATARACTE AU BÉNIN : L’Hosat obtient le financement de 150 interventions gratuites de l’Obb . Les populations invitées à se faire consulter du 5 au 8 octobre prochain

2 mois ago | Written by
1 027 vues
0 0

 

Du 21 au 25 septembre dernier, l’Hôpital Ophtalmologique Saint André de Tinré (Hosat) à N’Dali, grâce à l’appui financier de l’Organisation Non Gouvernementale Al-Islaah pour des Œuvres Humanitaires (Ong-Aoh), a assuré le traitement de la cataracte, sans aucun frais, pour cent cinquante (150) patients. Ceci, grâce au projet de l’Hosat dénommé « Réduire les impacts négatifs de la Covid-19 par l’amélioration de l’accessibilité aux soins de santé oculaire ». Cette action a été d’une très grande portée sociale ; car par ces temps de pandémie du coronavirus, il est très difficile pour les populations d’assurer les frais de soins de santé.

Alors vu que le besoin existe toujours, le Directeur de l’Hosat Dr Paul Ayémonna a obtenu un autre financement pour cent cinquante (150) autres interventions ; cette fois-ci, de l’Organisation Bienfaisance au Bénin (Obb). L’Ong prend en charge, le coût de l’hospitalisation, le coût de l’acte chirurgical et le coût du traitement en post opératoire.

La consultation de dépistage de la cataracte pour les bénéficiaires de la subvention a commencé depuis le lundi 5 et prendra fin le jeudi 8 octobre prochain.

Il faut préciser que la prise en charge ne couvre que le traitement de la cataracte. C’est-à-dire que, si un patient arrive à l’Hosat pour une autre affection différente de la cataracte, ce dernier devra supporter les frais.

De plus, il faut retenir qu’avant de diagnostiquer la cataracte, il faut d’abord faire une consultation et cette consultation est payante. Tous les cas détectés comme cataracte du 5 au 8 octobre, sont ceux qui vont pouvoir bénéficier de l’appui de l’Obb. Alors, ceux qui viendront après le jeudi ne pourront plus être inscrits comme bénéficiaires de ce projet.

Le directeur de l’Hosat, Dr Paul Ayémonna invite donc le public à aller dès maintenant se faire consulter à l’Hosat dans le strict respect des gestes barrières contre la Covid-19 tels que le lavage des mains à l’eau et au savon (le dispositif est disponible à l’Hosat), le port du cache nez et le respect de la distanciation sanitaire.

Wahabou ISSIFOU

Article Categories:
A la une · Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort