PROFANATION D’UNE TOMBE A NATITINGOU : La police aux trousses du commanditaire

1 semaine déjà | Écrit par
7 072 vues
4 0

 

C’est un sujet de société qui présentement fait l’actualité dans la commune de Natitingou. Il s’agit de la profanation d’une tombe dans le quartier Kantaborifa dans le 3ème arrondissement de Natitingou.

En effet, les agents du commissariat central ont été alertés dans la journée du lundi 14 septembre dernier par les parents du feu Sagui Tchaouté dont la tombe a été profanée le samedi 12 septembre, soit le lendemain de son inhumation. Les faits se sont produits dans le cimetière traditionnel Waama de ce quartier à 2km de la brèche. Ainsi, une équipe du commissariat central conduite par le commissaire Germain Oréko a effectué une descente sur les lieux pour constater l’effectivité des faits suite à la déclaration faite par les parents. Ce qui a permis de constater la disparition de la tête du défunt.

Les soupçons des parents et du voisinage ont permis de mettre la main sur un certain Sansina Tétikou, la cinquantaine, cultivateur à Kantaborifa comme auteur de l’acte. Ce dernier a d’ailleurs reconnu les faits qui lui sont reprochés après l’interrogatoire au commissariat de Police. « Il déclare avoir profané le cadavre du feu Sagui, le samedi 12 septembre très tôt le matin sous la demande d’un certain Justin Tossa appelé communément Tintin », a fait savoir le commissaire. Faut-il préciser que le suspect a pu être arrêté suite au témoignage d’un voisin chez qui, il a emprunté une pioche avant d’aller commettre son forfait cette nuit. Selon le témoin, l’homme une fois de retour avec sa pioche transportait un sac contenant un objet en état de putréfaction. Ce qui lui a permis de faire des enquêtes et de constater la profanation d’une tombe au niveau du cimetière. Et c’est ainsi que les parents du défunt ont été avertis avant d’informer à leur tour la police.
Cependant, toutes les tentatives pour mettre la main sur ce dernier ont été vaines puisqu’ayant pris la clé des champs selon Germain Oréko qui précise par la suite, « nous avions rencontré ses cohabitants qui nous ont confié que ce dernier, tradi-praticien est parti en voyage depuis le samedi 12 septembre 2020 ». Néanmoins il faut préciser que les enquêtes sont en cours et un dispositif est mis en place par la police pour mettre la main sur le commanditaire de ce cas de profanation de tombe.

Samira ZAKARI

Catégorie :
A la une · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

istanbul escort
izmir escort
php shell
istanbul escort bayan bilgileri istanbul escort ilanlari istanbul escort profilleri hakkinda istanbul escort sitesi istanbul escort numaralari istanbul escort fotograflari istanbul escort bayanlarin iletisim numaralari istanbul escort aramalari yapilan site istanbul escort istanbul escort